topblog Ivoire blogs

mercredi, 02 février 2011

Violents affrontements à Bondoukou

Dans notre article du lundi 31 janvier 2011 sur la reprise timide des cours dans les écoles de Bondoukou, nous faisions cas d’une marche ayant viré à l’affrontement entre marcheurs et forces de l’ordre aux abords des lycées 1 et 2. Dans le prolongement de cette affaire, de violents affrontements ont éclaté ce mardi 1er février 2011.


unevuedelavilledebondoukou.jpg

Selon nos sources, tout est parti d’une altercation entre 2 associations d’élèves : la section locale de la fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) et l’union générale des élèves et étudiants du Zanzan (UGEEZ). Même si pour le moment les mobiles de cette altercation restent flous, tout porte à croire qu’ils tournent autour de la question des perturbations du système éducatif à Bondoukou depuis l’éclatement de la crise post-électorale.

Cette altercation s’est vite transformée en violents affrontements qui ont troublé la quiétude de la paisible population du chef-lieu de la région du Zanzan. Des barricades ont été dressées, obstruant les rues de ville. Le marché ayant été littéralement vidé de son monde, et les commerces ayant fermé leurs portes.

Le calme est revenu le soir après la médiation salutaire du préfet François Goun. Cependant, le bilan de cette folle journée est lourd : 7 blessés graves dont un gendarme. L’on déplore malheureusement 1 mort. Toutes choses indiquant que la crise que vit la Côte d’Ivoire depuis plus de 2 mois apporte chaque jour son lot de troubles dans des villes réputées calmes.

Hier, c’était Abengourou, la paisible cité royale. Aujourd’hui, c’est Bondoukou, jusque-là en marge des troubles socio-politiques. Quelle sera la prochaine ville ?

Photo : Yao Ossène

Les commentaires sont fermés.