topblog Ivoire blogs

lundi, 12 décembre 2011

La CIBES, une ONG aux multiples domaines d’intervention

De la poignée d’ONG que compte la ville de Bondoukou, la Colombe Ivoirienne pour le Bien-être Social (CIBES) se distingue par la variété de ses domaines d’intervention.


lacibes.jpg

L’ONG se donne pour tâche de poursuivre l’œuvre des peace corp (corps de la paix) américains. Partis à la faveur de la guerre, ceux-ci aidaient les communautés villageoises dans des domaines aussi divers que la santé, l’hygiène, l’eau et l’assainissement, l’environnement, la lutte contre la pauvreté, l’éducation de la petite enfance, etc.

Selon Jean Boguinard, un des membres fondateurs, l’ONG a vu le jour le 26 juillet 2005. Pour réussir sa mission, elle travaille en partenariat avec la Croix-Rouge. Si l’on en croit Jean Boguinard, ce partenariat a permis la construction d’une garderie d’enfants âgés de 2 à 5 ans. Une façon de soulager les braves femmes dans l’accomplissement des pénibles travaux champêtres. En effet, il est assez difficile pour une mère de s’appliquer au travail du champ, en s’occupant d’un enfant.

Dans le domaine de la santé, la CIBES multiplie des campagnes de sensibilisation sur le VIH/Sida. Il s’agit surtout de la prévention, et la prise en charge des séropositifs.

En dépit de la noblesse des objectifs, l’ONG rencontre de nombreuses difficultés. La CIBES fonctionne en grande partie grâce aux cotisations de ses membres ; ce qui ne lui permettant pas d’agrandir la capacité d’accueil de la garderie. Construite pour 40 pensionnaires, elle en compte plus de 80. Des problèmes existent dans les autres domaines.

Les commentaires sont fermés.