topblog Ivoire blogs

mardi, 29 mars 2011

Bondoukou aux mains des ex-rebelles

De violents combats ont opposé soldats pro-Gbagbo et ex-rebelles dans la nuit du dimanche à lundi 28 mars 2011 à Bondoukou, dans le nord-est, à 416 km d’Abidjan.


des rebelles.jpg

Selon plusieurs sources, les combats se sont déroulés à Laoudi-Ba, un village situé à une trentaine de kilomètres de Bondoukou. C’est vers 3 heures du matin que les premiers coups de feu ont été entendus entre soldats de Laurent Gbagbo et ex-rebelles qui contrôlent la ville de Bouna, à 165 km de Bondoukou. Les combats ont duré toute la journée du lundi.

Joints au téléphone vers 20 heures de ce même lundi, des témoins rapportent que les forces du président sortant ont été repoussé jusqu’à Yézilama, à une dizaine de kilomètres, entre Laoudi-Ba et Bondoukou. Les détonations entendues dans des villages éloignés de plus de 20 km témoignent de l’armement lourd utilisé dans ces hostilités.

Vers 18h30, les populations de la ville de Bondoukou ont été contraintes à se calfeutrer dans leurs maisons, à cause des tirs de mitraillettes qui se faisaient entendre sans discontinuer. Vraisemblablement, ces tirs sont le fait des soldats pro-Gbagbo.

Il est 23h30 lorsque l’information nous parvient que la ville est passée sous contrôle des ex-rebelles.

On rappelle que Bondoukou a résisté en 2002 aux multiples assauts des rebelles. Le rôle des populations a été déterminant dans ces échecs. De l’avis de nombreux observateurs, Abidjan serait tombée sous contrôle rebelles si la principale ville du nord-est ivoirien avait été assiégée. Cela, parce qu’aucune autre ville ne possède un cantonnement militaire avant Abidjan ; pas même Abengourou, l’une des plus importantes villes du pays.

D’ailleurs, au moment où nous mettons sous presse nos informations, nous sommes informés que les ex-rebelles se sont emparés de Tanda, à 50 km de Bondoukou.

Commentaires

Il faut signaler que les FRCI ont pris Duékoué et Daloa ce matin à 5 heure– et Laurent Gbagbo négocie

Écrit par : aboukam | mardi, 29 mars 2011

Les commentaires sont fermés.