topblog Ivoire blogs

dimanche, 11 septembre 2011

Bondoukou : Des jeunes au chevet de la région du Zanzan

Souffrant de plusieurs maux depuis l’indépendance de la Côte d’Ivoire, la vaste région du Zanzan a raté son développement. Pourtant, elle ne manque pas de potentialités, à l’instar des autres localités du pays. Conséquence : les populations sont pauvres. Une réalité que tente de renverser l’ONG Fonds Zanzan.


La structure du président Bakary Ouattara est née du constat des difficultés auxquelles le Zanzan est confrontée. Entre autres, l’exode des bras valides vers les villes ; le manque d’unités industrielles pour employer les jeunes ; la mévente des produits de rente ; le faible rendement de vastes parcelles cultivées (agriculture extensive) ; la famine.

Fonds Zanzan doit son existence au besoin de remédier à ces problèmes, « véritables freins au développement du Zanzan ». Aucun des 8 départements ne sera oublié. Les actions de l’ONG couvriront Bondoukou, Bouna, Tanda, Nassian, Sandégué, Koun-fao, Transua, Assuefry.

Pour y parvenir, la structure compte poser 4 actes majeurs : la formation, l’installation et l’encadrement de 1000 jeunes (agriculteurs, pisciculteurs, éleveurs) ; la création, l’exploitation et la gestion de plantations et fermes ; le stockage des produits vivriers et d’élevage ; leur transformation et leur commercialisation.

L’ONG Fonds Zanzan, une organisation aux principes nobles, pourrait-on dire. Relèvera-t-elle le défi?

Commentaires

Je trouve ce article bien et remercie la naissance d'une telle Organisation dans la région. Donnons nous la main afin d'arriver à relever ce défi majeur!

Écrit par : Adou Koffi Patrice | lundi, 12 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.