topblog Ivoire blogs

dimanche, 02 septembre 2012

Bondoukou: Le vice-président du Conseil général de Tanda meurt en pleine réunion

Une réunion s'est tenue, hier samedi 1er septembre, à la salle des fêtes de la maire de Bondoukou. A l'ordre du jour, les préparatifs de la prochaine visite du président de la République dans le District du Zanzan. Cette rencontre ne s'est pas déroulée sans accroc. Aux côtés des autres cadres du District (Bondoukou, Tanda, Nassian, Bouna...), Kouadja Koffi, vice-président du Conseil général de Tanda, a piqué une grave crise. Évacué en urgence au Centre hospitalier régional (CHR), il a malheureusement quitté les siens pour toujours. Avant de travailler au Conseil général, monsieur Kouadja était ex-député de Kouassi-Dattékro. On rappelle que le ministre des Ressources animales et halieutiques, et celui du logement étaient présents. Kobenan Kouassi Adjoumazni et Nialé Kaba n'étaient seuls. Entre autres, le directeur du port d'Abidjan, le PCA de Côte d'Ivoire Télécom, des députés, des responsables de coopératives agricoles. Bref, tous ceux que la localité compte de couches sociales. Il a été demandé aux cadres de chaque département de recenser tous les problèmes des populations, en vue de constituer un livre-blanc pour le chef de l'Etat. Les paysans veulent y être associés. C'est le cri de cœur de Bini Yao Pété, président de la Mutuelle agricole technique du Zanzan (MUTAZA), une des grandes organisations paysannes de Gontougo. « Les cadres parlent des paysans, mais en réalité, ils méconnaissent nos problèmes », se plaint Yao Pété. Affirmant que le ministre Adjoumani ne lui a pas donné la parole, au cours de la réunion, pour s'exprimer au nom de ses camarades. Vraisemblablement, la visite d'Alassane Ouattara dans le Zanzan se fera en novembre prochain. Ange Kouman, Bondoukou

Commentaires

il etait temps grand temps que ne serait ce qu'en guise de reconnaissance ,le president vienne au secours de la region dont la capitale est en train de mourir a petit feu . Ville rayonnante avec son bitume ,son eclairage et sa joie de vivre jadis ,bkou n'est plus qu'une capitale de region de nom bref .....esperons qu'au sortir de cette visite historique bondoukou illuminera et les veritables problemes seront posés

Écrit par : DABILA OUATTARA | dimanche, 02 septembre 2012

Ils sont faire trop de promesse a la région du ZANZAN on espère inchallah

Écrit par : timite | dimanche, 02 septembre 2012

A l'occasion de cette rencontre, le District du Zanzan a battu le rappel de tous ses cadres et élus. C'est la preuve qu'au délà de leurs divergences, les cadres et élus du Zanzan peuvent s'accorder sur ce qui peut nous faire avancer. Et la venue très prochaine du Président Alassane dans le zanzan doit nous permettre de lui soumettre nos VRAIS problemes et rien d'autre. Ce qui nous assurera de jeter les bases d'un devellopement, gage de lendemains heureux et épanouis des populations. Mais avant, la question du manganèse qui demeurre notre préoccupation centrale, doit etre reglée définitivement. Alain AYE SG MOREB.

Écrit par : Alain AYE | mercredi, 05 septembre 2012

Les commentaires sont fermés.