topblog Ivoire blogs

samedi, 08 décembre 2012

Le département de Koun-Fao : Porte d’entrée du District du Zanzan

Koun-Fao est érigé en commune de plein exercice en 1985. Le département compte 15 villages, et constitue la porte d’entrée du District du Zanzan, dans le Nord-Est.

Limité au Nord par la ville de Tanda, à l’Ouest par la commune de Kouassi-Datékro, au Sud par la sous-préfecture de Tankessé et à l’Est par Transua, le département de Koun-Fao a une population estimée à 11 740, d’après le recensement de 1998.

Essentiellement agricole, le département connaît des difficultés car ne disposant pas d’unité industrielle. Seul le commerce est fortement pratiqué. Koun-Fao, en effet proche de la frontière ghanéenne. Une proximité qui fait que les marchés locaux sont inondés de produits venant du Ghana.

Les ¾ de la population pratiquent l’agriculture pérenne. Avec le cacao, l’anacarde et le café pour produits de rente. Quant aux cultures vivrières, ce sont le maïs, la tomate, l’igname, le gingembre, l’arachide, la banane plantain, le manioc.

Koun-Fao a l’avantage d’être une ville carrefour. Mais la dégradation avancée, voire le manque d’infrastructures routières à l’intérieur du département, constitue un problème majeur pour l’écoulement des produits agricoles.

On ne le dit pas assez : le département de Koun-Fao, un grand foyer culturel. Avec de nombreuses danses. Entre autres, la danse tout propre, pom pom, okodjo, attobo, m’bray, adjemelé. La description de ces danses traditionnelles fera ultérieurement l’objet d’un article.

Ossène Ouattara

Les commentaires sont fermés.