topblog Ivoire blogs

vendredi, 15 février 2013

Filière anacarde : Le prix bord-champ de la campagne 2013 est connu

anacarde.jpg
Pour la détermination du prix bord-champ du kilogramme des noix de cajou, au titre de la campagne 2013, un comité scientifique a été mis en place. Comprenant 16 membres, dont 5 représentants des producteurs, ce comité a rendu public les conclusions de ses travaux, ce jeudi 14 février, au siège de l’Autorité de régulation du coton et de l’anacarde (ARECA).

Les prix minima obligatoires arrêtés

Bord-champ : 200 F CFA/kg
Magasin intérieur : 235 F CFA/kg
Magasin portuaire : 274 F CFA/kg

Afin d’assurer le bon déroulement de la campagne de commercialisation, le comité a identifié des mesures d’accompagnement. Au nombre desquelles l’application obligatoire des prix minima, leur révision sur la base d’une évolution de 15% du prix CAF, des réunions mensuelles d’évaluation du déroulement de la campagne, l’interdiction aux exportateurs d’acheter bord-champ, l’engagement des producteurs à vendre des noix de bonne qualité (séchage, triage, stockage), la réduction du nombre d’opérateurs agréés à l’exportation, l’instauration d’un contrat-type à l’exportation, la suppression de tous les prélèvements illégaux au niveau local (frais de route, agrément acheteurs et pisteurs, magasins, etc.), le renforcement de la lutte contre la sortie frauduleuse des noix du territoire national, …

Après échanges entre membres de coopératives et autres acteurs intervenant dans la filière, l’ARECA a ...

Voir la suite de ce texte en cliquant sur Les infos du Zanzan.

Commentaires

Je pense qu'il faut aider nos coopératives d'anacarde a fonctionner. L'achat du produit doit se faire avec les coopératives.

Écrit par : Biniwouele | lundi, 18 février 2013

une chose est de fixer les prix mais une autre demeurre le suivi,nous osons croire que le sérieux observé durant la campagne 2012-2013 dans le cacao sera répeté dans cette filière d'anacarde!
Longtemps la filère a souffert des comportements mafieux surtout dans notre région!
Nous invitons l'organe de régulation à stimuler la certification des fermes seule véritable solution pour l'obtention de la qualité car elle permet de responsabiliser les producteurs à travers des cours tenus dans des plantations-test,à la gestion éfficiente de l'environnement à l'amélioration du cadre de vie.....et le tout couronné par la rémise de primes au producteur!!!

Écrit par : bi n'ka bi | mardi, 19 février 2013

Les commentaires sont fermés.