topblog Ivoire blogs

lundi, 12 novembre 2012

Drame à Bondoukou : Une fillette meurt électrocutée

nikièma rosalie,bondoukou,électrocution,quartier zanzan
Il est 10 heures, ce mardi 6 novembre 2012, quand la nouvelle s’est rendue dans la ville. La petite Nikièma Rosalie vient de mourir par électrocution. Elle a 10 ans. Le drame est survenu au quartier Zanzan.

Selon les témoins interrogés sur place, les secours n’ont pu réanimer la fillette. La petite Rosalie est morte sur le coup. Dès l’annonce de la tragédie, Nestor Kouassi, commissaire de police de Bondoukou, s’est rendu sur le lieu du drame accompagné de quelques policiers.

Sur place, ils ont trouvé un câble électrique haute tension qui trainait par terre. Comment ce fil a pu se retrouver là ? Vraisemblablement, le câble a été sectionné suite à un court-circuit causé par des oiseaux.

Nikièma Rosalie aurait eu la malchance de passer juste au moment où le fil électrique tombait. Croyant avoir affaire à un objet ordinaire, elle l’aurait attrapé. Le pire s’est alors produit.

Ange Kouman

lundi, 24 septembre 2012

Tanda : Un incendie fait d’importants dégâts

Après-midi de dimanche 23 septembre, aux environs de 14 heures. Un grave incendie s’est produit près du marché, dans un bloc de bâtiments abritant des magasins. Non loin de la rue menant à la mosquée de la ville.

L’épaisse fumée visible dans le ciel de Tanda a alerté les populations. Qui ont accouru au lieu de l’incendie. Plusieurs magasins contenant d’importantes marchandises entièrement consumées. La quincaillerie d’Hussein Ibrahim, un Libanais connu sous le pseudo "Souffri", partie en fumée.

La férocité des flammes a obligé les habitants du périmètre a évacué leurs maisons. Sous l’œil médusé des autorités administratives locales. A la tête desquelles le préfet Christophe Dogo Zama.

Plus d’une heure, le temps mis pour venir à bout du gigantesque feu. Qui, malheureusement, a tout détruit sur son passage. Toutefois, l’effort des jeunes armés de récipients remplis d’eau a sauvé l’unique pharmacie de Tanda. Tout comme le grand marché.

Pas de perte en vie humaine. Mais les conséquences matérielles sont considérables. Plusieurs millions de francs de biens brûlés.

Selon des témoignages, un court-circuit serait à l’origine du sinistre. Les conclusions de l’enquête ouverte par la police et la gendarmerie aideront à situer les responsabilités.

Ange Kouman

Source : Le Mandat

vendredi, 06 juillet 2012

1 200 kg de drogue saisis à Soko

bondoukou, drogue saisie, soko, douanes, frontière poreuse
Sur dénonciation, 1 200 kg de cannabis ont été saisis à Soko. Localité à quelques encablures de la frontière ghanéenne. Il y a environ 2 semaines. Une prise de la subdivision des douanes de Bondoukou.

La drogue était sur le point d’arriver en ville quand les douaniers ont arrêté le véhicule la transportant. Celui-ci, immatriculé au Ghana. Les passagers ont réussi à s’échapper, abandonnant plusieurs paquets du stupéfiant.

Cette marchandise peu recommandable a été incinérée quelques jours après. Devant une foule, qui a exprimé sa sympathie envers les hommes du capitaine Gbangbo Ephili Dieudonné. Le secrétaire général de la préfecture de Bondoukou – Gnangbi Victor –, représentant le préfet, a fait savoir que « la drogue constitue une autre guerre".

Lui emboîtant le pas, des chefs coutumiers et religieux ont rassuré les hommes en uniforme quant à l’appui de la population pour dénoncer ce trafic.