topblog Ivoire blogs

samedi, 09 février 2013

BONDOUKOU : Babacauh Koffi Dongo mobilise en vue des élections régionales

babacauh koffi dongo, tournée, Bondoukou, élection régionale, populations heureuses, soutien
Pour les élections locales à venir, les populations du département de Bondoukou s’accordent autour d’un principe fondamental : l’union pour le développement de la grande région de Gontougo. C’est le refrain qui se fredonne sur la plupart des lèvres.

A l’occasion de la visite d’échanges effectuée dans le département par une délégation conduite par Babacauh Koffi Dongo, il est ressorti que face à la situation de précarité dans laquelle est plongée la région depuis des lustres, tout le monde doit se donner la main pour la construire et la développer.

C’est par Gouméré que la délégation a commencé sa tournée. Le chef de village et la notabilité de la localité ont réservé un accueil des grands jours à l’équipe. Deux sujets essentiels ont meublé la rencontre. Babacauh a indiqué qu’à l’occasion de la nouvelle année, il était de bon aloi que les "fils" et les "petits-fils" se présentent à leurs chefs. Non seulement pour leur souhaiter les vœux de bonne année, mais aussi pour recevoir les bénédictions de ces derniers. Ensuite, le chef de la délégation a réitéré et confirmé sa volonté de se présenter à l’élection du Conseil régional sous la bannière de l’Union pour le développement du Gontougo (UDG). Et de rassurer que le leitmotiv de son équipe, c’est « le développement de la région dans la paix, la concorde et le rassemblement ». Aller à des élections civilisées, apaisées et surtout dans la fraternité et la tolérance, tel est le souhait formulé par le candidat. La chefferie de Gouméré, qui dit avoir apprécié la déclaration de l’ancien directeur de la CIDT, a...

Voir la suite en cliquant sur Les infos du Zanzan.

vendredi, 08 février 2013

TANDA : La tournée de remerciement du député Affré Félix

affré kouassi, député, tanda, en tournée, remerciements
Affré Kouassi Félix, député de Tanda commune et sous-préfecture, vient de boucler sa tournée. Débutée en juin 2012, celle-ci a pris fin le jeudi 17 janvier dernier.

Partout où il est passé, chants et danses ont accueilli l’ancien colistier du ministre Kouassi Adjoumani. Donnant le sens de ses différents déplacements, Kouassi Félix a dit que c’est pour « remercier les populations pour avoir donné leurs suffrages à sa liste, lors des législatives de décembre 2011 ». A cause du mauvais état des routes au mois de juin, certains villages n’ont pu être visités.

Retard rattrapé. Toutes les localités de la circonscription électorale ont finalement été visitées par le parlementaire. Outre l’explication des lois votées à l’Assemblée nationale, l’Honorable a parlé du Programme national de développement (PND), dont les résultats sur le terrain permettront à la Côte d’Ivoire de devenir pays émergent à l’orée 2020.

Dans cette tournée, Affré Félix avait à ses côtés Ouattara Abdoulaye, le président du Conseil général de Tanda. Ils ont saisi l’occasion pour "vendre" aux populations le ministre Adjoumani. Ce dernier, candidat du RHDP pour le Conseil régional de Gontougo. « C’est le meilleur candidat qui nous apportera le développement », ont-ils déclaré.

Affré Kouassi Félix a fait don de postes téléviseurs et d’équipements sportifs à des villages.

Ange Kouman

jeudi, 07 février 2013

KOUASSI-N’DAWA : Pose de la 1ère pierre d’un collège

Adjoumani posant la 1re pierre du college de Kouassi-N'Dawa.JPG


Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre des Ressources animales et halieutiques, a procédé à la pose de la 1ère pierre d’un collège à Kouassi-N’Dawa, village situé à 14 km de Bondoukou. « Aujourd’hui, nous avons posé la 1ère pierre du collège de Kouassi-N’Dawa. Pour sa construction, nous allons apporter notre participation. Nous allons commencer bientôt et le Conseil régional prendra le relais », a déclaré le ministre, samedi 2 février.

Elus, cadres, associations de jeunes et des partis politiques ont profité de l’occasion pour appeler les populations de la région à s’unir autour de Kouassi Adjoumani, candidat RHDP à l’élection du Conseil régional. Certains se basent sur cet appel pour dire qu’aucun établissement du secondaire ne sera construit à Kouassi-N’Dawa. Selon les défenseurs de cette thèse, le ministre Adjoumani serait coutumier du fait : à l’approche de chaque échéance électorale où il est candidat, il trompe les populations par des artifices.

Kouassi Adjoumani continuera de poser des 1ères pierres pour la construction d’édifices. Il fera convoyer des poteaux électriques dans des villages. « Mais jamais ces projets ne seront réalisés », soutiennent des habitants. Des pièges ? « Oui. Le député de Tanda conditionnera leur réalisation à son élection à la tête du Conseil régional de Gontougo », répond Ouattara Ali.

Ange Kouman

mardi, 05 février 2013

BONDOUKOU : La volte-face de Kobenan Tah Thomas, ex-député de Transua

kobenan tah thomas, volte-face, bondoukou, pdci, soutien à adjoumani, élection régionale, gontougo, ex-député de transua
A moins d’un coup politique, Kobenan Tah Thomas vient de faire volte-face en apportant son soutien au ministre Kouassi Adjoumani dans sa course aux Régionales, dans le Gontougo. On savait l’inimitié entre l’ex-député de Transua et le ministre des Ressources animales et halieutiques. On se souvient aussi que dès l’annonce de la candidature de Kouassi Adjoumani, Tah Thomas avait produit un texte dans les journaux pour dénoncer le cumul des postes. Aux côtés de son "ennemi", il a étonné plus d’un à Kouassi-N’Dawa, samedi 2 février. « Je suis du PDCI. Et mon grand-père, qui fut le chef de village de Transua, a été le 1er militant du PDCI-RDA. Alors comment vous pouvez comprendre qu’un pur sang vert et blanc puisse partir en candidature indépendante. Ça n’arrivera jamais. C’est pourquoi je dis qu’il faut que la famille se retrouve. Et le soutien que j’apporte ici, je voudrais que tout le monde le comprenne. C’est dire que la récréation est terminée », s’est exprimé Tah Thomas.

Ce virage à 180° alimente les conversations. N’empêche. Le ministre Adjoumani, par ailleurs député et président du Conseil général de Tanda, s’en frotte les mains. La volte-face de l’ancien député de Transua lui a servi de prétexte pour fustiger les candidatures indépendantes. « Quand quelqu’un vient et dit qu’il est indépendant, ça veut dire qu’il est indépendant vis-à-vis de vous, de son parti, et du pouvoir. Et je crois que nous n’avons pas besoin de ces indépendants-là dans le cadre de la gestion du Conseil régional. Car je suis le choix de celui qui va nous donner les moyens pour travailler. Et il m’a déjà choisi en étant ministre auprès de lui », a dit Adjoumani. Allusion faite à Babacauh Koffi Dongo, son redoutable concurrent.

Mais le choix du ministre pour conduire le RHDP risque l’éclatement de cette plate-forme. Conséquence, une autre liste indépendante se profile à l’horizon. Il se dit qu’elle aura pour...

Voir la suite de cet article en cliquant sur Les infos du Zanzan.

lundi, 04 février 2013

SANDEGUE : Une délégation du ministre Adjoumani dans le Baribo

ministre kouassi adjoumani, élection régionale, tournée, baribo, rhdp, soutien, sandégué, candidat


A la tête d’une forte délégation, le jeudi 24 janvier, le ministre Kouassi Adjoumani a sillonné plusieurs localités des départements de Tanda et Sandégué. La raison, remercier les populations pour l’accueil chaleureux qu’elles ont réservé au chef de l’Etat en novembre dernier, et échanger autour de certaines questions.

A l’étape de Talahini-Tomora, gros village du département de Sandégué, Kouassi Adjoumani a eu ces mots à l’endroit de la foule réunie sur la place du centre culturel : « soyez fiers d’avoir Alassane Ouattara comme président. Il est en train de travailler pour vous et vous remercie pour le soutien que vous lui apportez. Il vous exhorte à redoubler votre confiance en lui ». Le ministre confiera que le président de la République est sur la voie du bonheur des populations. Kouassi Adjoumani n’a cependant pas manqué d’évoquer le manque d’infrastructures de base dans la localité. « Vous n’avez pas d’eau, d’électricité ni de centre de santé. Cela est inadmissible pour une population aussi importante », a-t-il déploré. Et en tant que président du Conseil général de Tanda, le natif d’Amanvi a rappelé certaines de ses réalisations. Au nombre desquelles 16 villages électrifiés, et plusieurs autres desservis en eau potable. Quatre collèges construits. « Je ne connais pas un seul Conseil général qui ait fait mieux que moi », a déclaré avec fierté le président. Qui a promis la pose de la première pierre du centre de santé de Talahini-Tomora.

D’autres projets suivront, a dit Kouassi Adjoumani. Mais il attend le lancement des ...

Voir la suite sur Les infos du Zanzan.

samedi, 02 février 2013

BOUNA : Les jeunes RDR protestent contre la direction de leur parti

choix des candidats, bouna, région du bounkani, rdr, motion de protestation, élection élection, côte d'ivoire


Ils ont été plusieurs dizaines, hier vendredi, à s’être rendus au siège de leur parti, à la rue Lepic (Abidjan-Cocody). Les jeunes républicains de la région du Bounkani ont organisé un sit-in pour protester contre le choix de Palé Ollo Sib par la direction du RDR pour conduire ce parti aux prochaines Régionales.

Selon ces jeunes, outre le fait qu’Ollo Sib « n’est pas un militant du RDR », le choix porté sur sa personne par les instances du parti présidentiel a été motivé par des raisons ethniques. Les responsables de cette formation politique auraient joué aux "équilibristes" en choisissant un Lobi pour porter ses couleurs à l’élection locale. Toute chose qui « tend à diviser et à opposer les groupes ethniques de Bouna », d’après les termes de la motion de protestation lue par le député Sep Sié Marcel, président RJR du District du Zanzan. Pour les protestataires, « en retenant l’ethnie comme critère de choix, la direction du parti a dévoyé le combat politique dans le Bounkani ».

Ces jeunes républicains n’ont pas caché leur déception. Eux qui « ont pensé que les critères retenus seraient le militantisme et les capacités de gestion pour impulser le développement ». C’est à juste qu’ils ont cru que « Loukimane Camara, cadre international et inspecteur du parti, serait le meilleur architecte du développement du Bounkani ».

La motion de protestation a été remise à ...

Voir la suite en cliquant sur Les infos du Zanzan.