topblog Ivoire blogs

samedi, 12 janvier 2013

NASSIAN : Kouakou Massadé, choix du PDCI pour les Municipales

Kouakou Massadé, maire sortant, est le candidat du PDCI aux prochaines Municipales. La direction du parti sexagénaire a simplement entériné le choix des populations de la petite commune enclavée, au Nord-Ouest de Bondoukou.

Les actions de développement du maire ont milité en sa faveur. Seul élu PDCI dans le département depuis 2002, Kouakou Massadé a gagné le cœur de ses administrés par sa gestion. Des écoles et centres de santé ont été équipés. Bien d’autres actions sociales sont à son actif. Ce qui lui a valu les félicitations d’Henri Konan Bédié, l’inamovible président du parti vert. L’on a encore en mémoire la décoration du premier magistrat de Nassian par le patron du PDCI, lors de sa visite dans cette localité.

Le maire sortant, un choix sûr pour le scrutin municipal du 24 février 2013. Même si aucune élection – à l’image d’un match de football – n’est jamais gagnée d’avance. Le candidat du RDR pourrait jouer les trouble-fêtes.

Ange Kouman

vendredi, 11 janvier 2013

Municipales à Bondoukou : Alliagui Diabagaté conduira la liste du RDR

élection municipale,bondoukou,côte d'ivoire,candidat du rdr,alliagui diabagaté,koné hiliassou,candidat indépendant,pdci
Après Bouna et Marcory (Abidjan), la série des surprises continue pour ce qui est du choix des candidats devant conduire les partis politiques aux élections locales de fin février prochain. Pressenti pour défendre les couleurs du RDR aux Municipales à Bondoukou, Koné Hiliassou n’a finalement pas été choisi. C’est Alliagui Diabagaté, ancien cadre de la SICOGI, qui conduira le parti présidentiel à l’assaut de la mairie. L’information est tombée, hier jeudi 10 janvier.

N’empêche ! Hiliassou, le collaborateur de Guillaume Soro, ira en indépendant. La dispersion des voix risque de fragiliser le candidat officiel du RDR. Qui se retrouve dans la même situation qu’en 2 000. A l’époque, le candidat désigné des "Républicains" s’appelait Osseine Dongossi. Certains expliquent l’échec de ce dernier par la candidature en indépendant d’Alliagui Diabagaté. Revanche de l’Histoire.

La forte probabilité du partage des voix des militants RDR n’est pas la seule menace. Kouakou Dapa du PDCI, à la tête de la municipalité depuis 18 ans, lui aussi candidat. Une volonté affichée qui ouvre la voie à des incertitudes. Même si de nombreuses gens parient que monsieur Dapa ne fera pas le poids cette fois-ci.

Pour la seule commune de Bondoukou, pas moins de 5 prétendants.

Ossène Ouattara

jeudi, 10 janvier 2013

Régionales dans le Gontougo : « Pas de candidature RHDP dans notre région », selon des cadres RDR

BAMBA-SALIA.JPG
« Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani est en train de faire une confusion. Il ne peut pas prétendre être le candidat du RHDP comme il le raconte partout. Nous ne sommes pas d’accord avec cette imposture. Le RDR est un parti sérieux. Nous avons conquis le pouvoir et nous entendons l’exercer avec les démembrements du pouvoir du président de la République, à travers les Conseils régionaux et les mairies où nous avons des candidats désignés par la direction de notre parti. Le RHDP n’est pas une alliance fusion. Il ne se décrète pas dans les journaux. Le RHDP, c’est un consensus », s’est exprimé, le dimanche 6 janvier à Bondoukou, Maïzan Koffi Noël, vice-président national de la Jeunesse du rassemblement des républicains (RJR). Ce jeune cadre, originaire du Gontougo, s’offusque de « la méprise des militants RDR du Nord-Est » dont fait montre le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani.

Moins de 3 jours après cette mise au point, Maïzan Koffi Noël réitère le "non" du RDR à la candidature de Kobenan Adjoumani comme porte-flambeau du RHDP dans le Gontougo. Au cours d’un point de presse, mardi 8 janvier, au siège de son parti à la rue Lepic (Abidjan-Cocody), le jeune cadre a été formel. « Le secrétaire général du parti (Amadou Soumahoro, NDLR) nous a dit que nous devons participer à toutes les élections, Municipales et Régionales », a-t-il dit. Et de préciser que dans le Gontougo, il n’y a jamais eu de compromis. Pas de réunion pour une candidature RHDP. Aucune rencontre formelle ni informelle n’a été organisée à cet effet.

C’est donc faux : le ministre Adjoumani ne défendra pas les couleurs de la coalition politique dans la région. « Nous constatons que monsieur Adjoumani veut faire un forcing », a révélé le vice-président. Soutenant que s’il devrait y avoir une liste RHDP, c’est le RDR qui devra en prendre la tête. Une place de privilégié en raison du fait que le parti présidentiel est majoritaire dans le Gontougo. Et pour cause : sur 17 élus, le RDR compte à lui seul 10, selon Maïzan Koffi Noël.

Le RDR n’est pas réfractaire à la discussion. Cependant, un cadre issue d’une formation politique autre que le parti d’Alassane Ouattara pour conduire la liste RHDP n’est pas chose possible dans le Nord-Est.

Ossène Ouattara

mercredi, 09 janvier 2013

KOUN-FAO : La satisfaction du maire, après la visite présidentielle dans le Zanzan

François Yao Oulayes, maire de Koun-Fao, a exprimé sa satisfaction après la visite du président Alassane Ouattara dans le District du Zanzan, du 27 au 30 novembre dernier. Le premier responsable de la petite commune a salué la mobilisation exceptionnelle des populations de la région pour l’accueil du chef de l’Etat. « Je suis satisfait de cette visite. Le président de la République a fait une tournée historique dans le District du Zanzan. Il est venu à Koun-Fao, porte d’entrée du District. Il a eu un accueil chaleureux. Je profite de l’occasion pour dire merci à tout le monde », s’est-il exprimé.

Le maire a tiré son chapeau au « ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, qui a été la cheville ouvrière de cette mobilisation ». Sans avoir oublié « la ministre Kaba Nialé, qui a fait des pieds et des mains pour qu’un accueil chaleureux soit réservé au chef de l’Etat ». Les mots de remerciement de Yao Oulayes ont également été prononcés à l’endroit du délégué Michel Kouamé et du député Kouakou Jean-Marie, 2 cadres de Koun-Fao.

Pour le maire, pas de doute : Alassane Ouattara tiendra toutes les promesses faites aux populations du Zanzan. Par ailleurs, il a souhaité le retour de ceux qui ont fui la région durant la crise postélectorale. Un retour au bercail que les autorités gouvernementales doivent faciliter.

Ange Kouman

mardi, 08 janvier 2013

Régionales dans le Gontougo : Le ministre Adjoumani, candidat du PDCI

ministre-adjoumani.jpg
Le nom de celui qui défendra les couleurs du PDCI aux prochaines Régionales dans le Gontougo est connu depuis hier lundi. Il s’agit de Kobenan Kouassi Adjoumani, député et président du Conseil général de Tanda.

C’est l’actuel ministre des Ressources animales et halieutiques. Le choix porté sur sa personne par les dirigeants du parti sexagénaire met fin aux supputations dans la région de Gontougo. Surprise ? Pas vraiment. Le PDCI n’abandonne jamais ses ministres, dit-on. Sauf que ce choix ouvrira la voie à de probables candidatures indépendantes au sein de cette formation politique. Celle du professeur Babacauh Koffi Dongo est annoncée.

Dans le Bounkani, en revanche, c’est la surprise générale. Palé Dimaté a été préféré à Tikoro Ouattara, le président intérimaire du Conseil général. « Comment celui qui a trahi le PDCI peut-il être choisi pour le défendre ? », s’interrogent des habitants. Malgré l’amertume, Tikoro Ouattara dit se plier à la décision de son parti. Il n’ira pas en indépendant.

Même incompréhension chez les partisans de Lamine Diabagaté, maire intérimaire de Marcory. Dans la soirée d’hier, nous avons appris que la direction du RDR a porté son choix sur Mariam Fétigué Coulibaly, pour les Municipales. Sur sa page facebook, l’affable maire sortant a produit une déclaration affirmant qu’il soutient la candidature de sa "tante". Elle aussi native de Bondoukou. Comme monsieur Tikoro du PDCI, Lamine Diabagaté a écarté toute candidature indépendante.

Le plus dur commence pour les candidats.

Ossène Ouattara

lundi, 07 janvier 2013

Régionales dans le Gontougo : La mise au point du député Touré du RDR

Le 29 décembre 2012, le député Touré Souleymane a encore apporté un démenti aux propos du ministre Kouassi Adjoumani disant être le choix d’Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié pour conduire la liste RHDP aux prochaines régionales dans le Gontougo. La mise au point du parlementaire a été faite au sortir d’une rencontre avec les populations de sa circonscription, où il leur a fait le bilan des sessions parlementaires. « Le RDR a des candidats à toutes les élections. Mais la direction du Rhdp a annoncé qu’on doit aller en RHDP. Que ce soit la base qui décide ! On ne se proclame pas candidat du RHDP. Nous n’avons pris aucun engagement vis-à-vis de qui que ce soit. Nous avons reçu des directives de notre parti et nous les appliquons ». Une réponse qui arrive comme un désaveu à Kobenan Kouassi Adjoumani.

Cela intervient au moment même où la procédure interne du choix du candidat, tant au PDCI qu’au RDR, est en cours. Dans ces 2 partis politiques, 7 personnes ont affiché clairement leurs ambitions électorales. Dont 2 issues du PDCI, pour le poste de président du Conseil régional.

Les candidats aux Municipales se font peu entendre. Pour le contrôle du futur Conseil régional en revanche, beaucoup de bruits. Au moins 3 camps s’affrontent au sein du RHDP. Au PDCI : la liste du ministre Adjoumani et celle de Babacauh Koffi Dongo. Leurs partisans ont failli s’affronter, le dimanche 16 décembre dernier. Par ailleurs, le même Adjoumani est opposé à Touré Souleymane du RDR. L’envergure politique du député de ...

Voir la suite de cet article en cliquant sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.