topblog Ivoire blogs

jeudi, 07 février 2013

KOUASSI-N’DAWA : Pose de la 1ère pierre d’un collège

Adjoumani posant la 1re pierre du college de Kouassi-N'Dawa.JPG


Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre des Ressources animales et halieutiques, a procédé à la pose de la 1ère pierre d’un collège à Kouassi-N’Dawa, village situé à 14 km de Bondoukou. « Aujourd’hui, nous avons posé la 1ère pierre du collège de Kouassi-N’Dawa. Pour sa construction, nous allons apporter notre participation. Nous allons commencer bientôt et le Conseil régional prendra le relais », a déclaré le ministre, samedi 2 février.

Elus, cadres, associations de jeunes et des partis politiques ont profité de l’occasion pour appeler les populations de la région à s’unir autour de Kouassi Adjoumani, candidat RHDP à l’élection du Conseil régional. Certains se basent sur cet appel pour dire qu’aucun établissement du secondaire ne sera construit à Kouassi-N’Dawa. Selon les défenseurs de cette thèse, le ministre Adjoumani serait coutumier du fait : à l’approche de chaque échéance électorale où il est candidat, il trompe les populations par des artifices.

Kouassi Adjoumani continuera de poser des 1ères pierres pour la construction d’édifices. Il fera convoyer des poteaux électriques dans des villages. « Mais jamais ces projets ne seront réalisés », soutiennent des habitants. Des pièges ? « Oui. Le député de Tanda conditionnera leur réalisation à son élection à la tête du Conseil régional de Gontougo », répond Ouattara Ali.

Ange Kouman

mardi, 05 février 2013

BONDOUKOU : La volte-face de Kobenan Tah Thomas, ex-député de Transua

kobenan tah thomas, volte-face, bondoukou, pdci, soutien à adjoumani, élection régionale, gontougo, ex-député de transua
A moins d’un coup politique, Kobenan Tah Thomas vient de faire volte-face en apportant son soutien au ministre Kouassi Adjoumani dans sa course aux Régionales, dans le Gontougo. On savait l’inimitié entre l’ex-député de Transua et le ministre des Ressources animales et halieutiques. On se souvient aussi que dès l’annonce de la candidature de Kouassi Adjoumani, Tah Thomas avait produit un texte dans les journaux pour dénoncer le cumul des postes. Aux côtés de son "ennemi", il a étonné plus d’un à Kouassi-N’Dawa, samedi 2 février. « Je suis du PDCI. Et mon grand-père, qui fut le chef de village de Transua, a été le 1er militant du PDCI-RDA. Alors comment vous pouvez comprendre qu’un pur sang vert et blanc puisse partir en candidature indépendante. Ça n’arrivera jamais. C’est pourquoi je dis qu’il faut que la famille se retrouve. Et le soutien que j’apporte ici, je voudrais que tout le monde le comprenne. C’est dire que la récréation est terminée », s’est exprimé Tah Thomas.

Ce virage à 180° alimente les conversations. N’empêche. Le ministre Adjoumani, par ailleurs député et président du Conseil général de Tanda, s’en frotte les mains. La volte-face de l’ancien député de Transua lui a servi de prétexte pour fustiger les candidatures indépendantes. « Quand quelqu’un vient et dit qu’il est indépendant, ça veut dire qu’il est indépendant vis-à-vis de vous, de son parti, et du pouvoir. Et je crois que nous n’avons pas besoin de ces indépendants-là dans le cadre de la gestion du Conseil régional. Car je suis le choix de celui qui va nous donner les moyens pour travailler. Et il m’a déjà choisi en étant ministre auprès de lui », a dit Adjoumani. Allusion faite à Babacauh Koffi Dongo, son redoutable concurrent.

Mais le choix du ministre pour conduire le RHDP risque l’éclatement de cette plate-forme. Conséquence, une autre liste indépendante se profile à l’horizon. Il se dit qu’elle aura pour...

Voir la suite de cet article en cliquant sur Les infos du Zanzan.

mercredi, 30 janvier 2013

Régionales dans le Gontougo : Des populations exigent le changement avec Babacauh Koffi Dongo

Babacauh-Koffi.jpg
Des populations ne veulent plus des cumulards qui n’ont rien apporté à la région de Gontougo. Elles veulent le changement. Selon ces populations, un homme ferait l’affaire du Gontougo : Babacauh Koffi Dongo.

Longtemps confié à des politiciens qui l’ont divisé et bloqué son développement, le Gontougo regorge cependant de cadres compétents et dynamiques, qui ont fait leurs preuves dans la haute administration. Cette partie du pays ne veut plus être à la traîne. Pour cela, beaucoup de ses fils et filles ont fait le choix du changement avec Babacauh Koffi, chercheur émérite.

Les résultats du sondage mené dans différentes localités sont parlants. « C’est le meilleur "cheval" pour enclencher le développement de cette région longtemps sinistrée par la faute de ceux qui ont passé leur temps à acheter les consciences des populations. Ils passent devant les présidents Bédié et Alassane comme adulés par le peuple alors qu’il n’en est rien du tout. Un homme populaire dans sa région ne va pas chez lui avec un bataillon de militaires pour assurer sa sécurité », ont tonné en chœur les populations révoltées par les mensonges de ceux qui trompent tout le monde sur leur assise dans la région. « Qu’ils fassent des dons, c’est normal ! Tout le monde n’est pas au gouvernement pour donner des bœufs et du riz aux villageois à l’approche des élections », ont confié des personnes rencontrées à Bondoukou, Transua et Flatchiédougou.

Ces populations ne veulent plus entendre parler de...

Voir la suite de ce texte sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.

lundi, 28 janvier 2013

BONDOUKOU : Koné Hiliassou est bel et bien candidat aux Municipales

koné hiliassou, élection municipale, candidat indépendant, bondoukou, côte d'ivoire, rdr


Koné Hiliassou est bel et bien candidat à la prochaine élection des conseillers municipaux. Il nous a confirmé cette information la semaine dernière.

Le conseiller technique de Guillaume Soro, président de l’Assemblée, a démenti l’information selon laquelle son patron lui a demandé de se retirer de la course aux Municipales. Cela, pour s’aligner derrière Alliagui Diabagaté, le candidat désigné du RDR. « Cette information est fausse. Je suis bien candidat. J’ai le soutien des populations de la commune. Le président de l’Assemblée nationale ne m’a jamais demandé de me retirer », a tenu à faire savoir Koné Hiliassou. Selon lui, ces allégations sont à mettre au compte des rumeurs. Des mensonges entretenus pour semer le trouble dans l’esprit des populations.

Le collaborateur de Guillaume Soro demande à ses partisans et sympathisants de ne pas accorder du crédit à ces informations. « J’irai jusqu’au bout de mon engagement avec mes parents. C’est ensemble que nous développeront notre commune », a-t-il conclu.

Ossène Ouattara

mardi, 22 janvier 2013

Extraction du manganèse de Bondoukou : Le ministre Toungara ruine l’espoir des jeunes

Suite aux heurts qui ont éclaté entre populations des périmètres miniers et l’entreprise Taurian, le 3 janvier, Adama Toungara, ministre des Mines, a rencontré les forces vives de la région de Gontougo. En répondant à l’invitation du bras droit d’Alassane Ouattara, ces populations espéraient un dénouement heureux du conflit qui les oppose au "géant" indien depuis 2008. Désillusion pour les jeunes.

manganèse, bondoukou, taurian, populations mécontentes, ministre adama toungara, côte d'ivoire



Abidjan, quartier du Plateau, 20ème étage de l’immeuble SCIAM, samedi 12 janvier. La salle de conférences du ministère de l’Economie était exiguë pour contenir les hôtes venus du Gontougo. Roi et chefs de provinces, autorités administratives, élus, cadres et jeunes de divers mouvements : ils ont tous répondu à l’appel du ministre Adama Toungara. Objectif : échanger en vue de "trouver des solutions durables" aux problèmes posés par l’extraction du manganèse.

En réalité, c’est au Cabinet du ministre des Mines – le 15ème étage – que tout a été scellé. Environ une heure d’horloge, le temps que roi et chefs traditionnels, élus et cadres ont passé au bureau d’Adama Toungara. Aucun jeune n’a participé à cette réunion des "grands". Idem pour les journalistes, tenus à l’écart.

La rencontre du 20ème étage a été une simple mise en scène, selon l’expression d’un élu. Ici, il n’y a pas eu échanges. Adama Toungara a plutôt fustigé l’attitude des jeunes qui ont manifesté contre l’entreprise Taurian. S’adressant à Alain Ayé du Mouvement des jeunes pour la renaissance de Bondoukou (MOREB), le ministre des Mines s’est interrogé avec sarcasme : « Le MOREB c’est quoi, ça vous a emmené où depuis 2008 ? ». Avant de sermonner : « vous orientez votre énergie dans la mauvaise direction. La chose à faire, c’est de laisser l’administration gérer cette affaire d’indemnisation ». Et de préciser que dans son contrat avec l’Etat de Côte d’Ivoire, « Taurian a l’obligation de payer ses impôts. Il n’est pas dit qu’elle doit réaliser tel kilomètre de route ». Le ministre a cependant crée la confusion en réaffirmant la « responsabilité sociétale » de l’entreprise indienne dans la région.

Depuis 2008 que les mines de manganèse sont exploitées dans le Zanzan, c’est maintenant que le ministre Toungara annonce la mise sur pied d’un comité présidé par le préfet. Ce, en vue de ...

Voir la suite de cet article en cliquant sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.

lundi, 21 janvier 2013

Election régionale dans le Gontougo : Tanoh Kouassi Thomson déclare sa candidature

Tanoh-Kouassi-Thomson.JPG


Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani et le professeur Babacauh Koffi Dongo ne seront pas les seuls candidats à la présidence du futur Conseil régional. Tanoh Kouassi Thomson vient de déclarer sa candidature. Qui est-il ?

Il est cadre aux Impôts, et originaire de la sous-préfecture de Pinda-Boroko. Militant de première heure du RDR, Kouassi Thomson a été membre de la Commission technique du parti chargée des élections. A la Présidentielle de 2010, il est nommé Directeur départemental de campagne adjoint (DDCA).

Ce fonctionnaire du ministère de l’Economie n’est pas inconnu dans sa région. Il a marqué de son empreinte l’éducation nationale dans le Gontougo. Et beaucoup d’élèves se souviendront de lui. Ses nombreuses actions à l’endroit des apprenants de sa sous-préfecture lui ont valu d’être le 1er parrain du 1er prix d’excellence du collège moderne de Pinda-Boroko. C’est en juillet 2012.

La même année, Kouassi Thomson a parrainé la Journée d’excellence scolaire du département de Bondoukou. La promotion Terminale des lycées 1&2 de Bondoukou l’a sollicité pour l’éclairage des salles de classes.

En 2009 et 2010, à Tabagne, le cadre a rapproché les jeunes par le truchement de tournois de football pour la réconciliation.

Pour donner la joie aux orphelins, en 2011, monsieur Thomson a organisé un arbre de Noël, la toute première à Bondoukou. Des repas et de nombreux tee-shirts ont été remis aux enfants.

...

Voir la suite de ce texte sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.