topblog Ivoire blogs

samedi, 29 décembre 2012

BONDOUKOU : L’ONG Soleil Levant Education exhorte à la déclaration des naissances

bondoukou, bouna, zanzan, enfants sans extrait de naissance, ong soleil levant éducation, save the children, élèves
Dans la région du Gontougo, la déclaration des naissances à l’Etat-civil est un problème réel. Nombreux les enfants en âge d’aller à l’école sans extraits d’acte de naissance. Pour l’année scolaire 2011-2012, les données statistiques des 2 Inspections de l’enseignement primaire (IEP) de Bondoukou sur le problème sont alarmantes.

Dans 116 écoles de l’IEP 1, on dénombre 3 539 élèves sans extraits de naissance. Chiffre vertigineux dans 130 établissements scolaires de l’IEP 2, où ils sont 8 879 enfants non déclarés à la naissance. Environ 5 796 inscrits en classe de CP1 cette année sont sans papiers. Une triste réalité qui a suscité la réaction de plusieurs ONG locales.

Leur concours a permis à des milliers d’enfants de la Direction régionale de l’éducation nationale (DREN) d’obtenir des jugements supplétifs. Plus de 4 300 extraits de naissance ont été distribués. Et 12 418 seront donnés à des enfants dans quelques jours. Ces chiffres montrent bien l’ampleur du problème dans le Gontougo.

Le 20 décembre dernier, Gnangbo Christophe, président de l’ONG Soleil Levant Education, en collaboration avec l’ONG international Save the Children, a organisé un atelier d’échanges sur les obstacles liés à la déclaration des naissances dans la région.

Au nombre des freins relevés, les pesanteurs culturelles et le taux élevé d’analphabétisme. Il y a aussi les difficultés liées à l’éloignement des centres administratifs de déclaration (mairies et sous-préfectures). Le coût élevé pour l’obtention du précieux document, un autre facteur décourageant.

La prise en compte de toutes ces difficultés par les pouvoirs publics, sans doute le début de solution au problème de la non déclaration des naissances dans le Nord-Est.

Rosemonde Desuza

mercredi, 26 septembre 2012

Soko : Les dons du Commandant Fofié Kouakou aux élèves

commandant fofié, dons, tables-bancs, soko, élèves, rentrée scolaire 2012-2013, bondoukou
Au total 40 tables-bancs, et 10 sacs de riz. Tels sont les dons du Commandant Fofié Kouakou aux 3 écoles de Soko. Un village coquet à 7 km de Bondoukou, sur la route internationale menant au Ghana.

Lors de la cérémonie de remise, samedi 22 septembre dernier, le parrain Kra Atta, ingénieur au Bureau national d’études techniques et de développement (BNETD), n’a pas caché sa joie. Et pour cause. Les dons du Commandant permettront aux élèves de bien démarrer la rentrée 2012-2013.

Un geste de haute portée sociale. Mais loin de combler les besoins estimés à 150 tables-bancs pour les 3 écoles primaires de Soko. C’est pourquoi les habitants du village lancent un SOS aux autres cadres de la région. Pour qu’ils emboîtent le pas à Fofié Kouakou.

Miss Jocelyne

mercredi, 18 juillet 2012

3 847 élèves à l'assaut du Bac, à Bondoukou

Pour le baccalauréat 2012, ce sont 3 847 élèves qui composent dans la Direction régionale de l'éducation nationale (DREN) du Zanzan (Gontougo).

A elle seule, la ville de Bondoukou compte 4 centres sur 7. Dont le lycée d'Assuéfry, érigé cette année en centre de composition.

Afin de prendre le pouls de l'événement dans certaines salles, le préfet Goun François s'est rendu au lycée. Puis au collège moderne de Bondoukou. Où des messages d'encouragements ont été adressés aux candidats.

Toutes les dispositions sont prises pour le bon déroulement de l'examen, à en croire Solmane Konaté, directeur régional de l'éducation nationale.

Pour rappel, la DREN de Bondoukou a enregistré 27.40% de taux de réussite au Bac 2011. La tendance sera-t-elle renversée pour cette session ? Réponse à la proclamation des résultats, prévue dans 2 semaines.

Ange Kouman, Bondoukou

mercredi, 26 octobre 2011

Bondoukou : rentrée scolaire sans élèves ni enseignants

Officiellement commencée le 24 octobre 2011, la rentrée scolaire n’est pas effective dans le Zanzan.

Lire la suite