topblog Ivoire blogs

lundi, 10 décembre 2012

La région du Gontougo manque-t-elle de leader ?

pete-yao.JPG


« Dans la région du Gontougo, 90 % de la population vivent des revenus de l’agriculture. Dont 85 % essentiellement de l’anacarde. Et dire que le chef de l’Etat nous a ignorés durant sa visite, c’est incompréhensible. Il est temps que les paysans ouvrent grand leurs yeux pour voir, leurs oreilles pour entendre et leur esprit pour comprendre : ils sont sans leader. Pourtant, ils ont des élus et des cadres. Ceux-ci sont préoccupés par leurs intérêts personnels. Il faut donc créer des leaders maintenant », s’est exprimé haut et fort Pété Bini Yao, président de la Mutuelle technique agricole du Zanzan (Mutaza).

Au cours de la conférence de presse qu’il a animée à Bondoukou, Pété Bini est revenu sur la visite du président Alassane dans le District du Zanzan. Et s’est interrogé, une fois encore, sur les raisons qui ont fait que les membres de la MUTAZA, organisation qui rassemble les agriculteurs du Zanzan, n’ont pas été reçus par le chef de l’Etat.

Si la filière anacarde est bien organisée, elle peut rapporter beaucoup à l’Etat. Mais avant, la reconnaissance et la valorisation des producteurs doivent être de mise. Si le producteur de l’anacarde doit vivre de son travail, cela passe par l’appui de l’Etat aux coopératives en moyens financiers et en personnel d’encadrement technique. Aussi par la construction de magasins centraux de traitement et de conditionnement. Par l’interdiction des multinationales à acheter bord-champ, et garantir aux paysans un prix d’achat minimum de...

Voir la suite en cliquant sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.

mercredi, 05 décembre 2012

Séjour présidentiel dans le Zanzan : Les populations, entre joie et désespoir

visite d'état, alassane ouattara, promesse, déception, zanzan


« Vous avez dit visite d’Etat ? Non, dites plutôt qu’Alassane Ouattara est déjà en campagne pour les échéances de 2015. Il est venu dire aux populations que les promesses faites ne pourront pas être tenues si elles ne lui donnent pas un 2ème mandat. Voyez vous-mêmes ! Sur 450 milliards de FCFA promis pour notre District, seuls 7 milliards investis...», a fait remarquer un observateur de la scène politique régionale.

De Bouna à Bondoukou, en passant par Doropo, Téhini, Nassian, Sandegué, Transsua, Koun-Fao et Tanda, Alassane Ouattara est resté égal à lui-même : l’homme des promesses. Au point où ses propres partisans s’interrogent sur l’opportunité de sa visite dans le Nord-Est. Pour beaucoup de personnes, la messe de clôture du vendredi 30 novembre au stade Ali Timité de Bondoukou a été une symphonie inachevée.

Les populations attendaient du chef de l’Etat l’annonce du début des grands chantiers pour le District du Zanzan. « Pourquoi cela n’arrive qu’à nous ? Qu’est-ce que notre région a fait pour mériter ce triste sort ? », s’est interrogée sur un ton sentencieux dame Ouattara Korotoumou, cadre du Zanzan. Qui n’a pu retenir ses larmes. « Le président aurait pu économiser l’argent de la visite afin de l’affecter dans certains de nos projets. Si c’était pour distribuer des véhicules au corps préfectoral, son ministre de l’Intérieur aurait pu le faire. Dire qu’en 18 mois de pouvoir, c’est seulement 7 milliards investis sur 450 annoncés, je doute fort qu’avant la fin de son mandat, il atteigne ses objectifs pour le Zanzan », a-t-elle poursuivi.

Même déception pour Kra Kouassi Pacôme, membre de la société civile. Comme Ouattara Korotoumou, il se demande...

Voir la suite en cliquant sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.

lundi, 03 décembre 2012

Visite du président Alassane à Transua : L’esprit de pardon et de réconciliation du peuple abron

visite d'état,transua,réconciliation,peuple abron,pardon,alassane ouattara,côte d'ivoire
C’est sous Laurent Gbagbo que le département de Transua a été créé. Il a failli ne pas être visité par le président Alassane Ouattara, lors de son séjour dans le Zanzan, la semaine dernière. « Pour arracher cette visite, cela n’a pas été facile. Nous avons dû faire bloc », a affirmé Kobenan Tah Thomas, ex-député de la circonscription.

Pourtant Noumassi, village natal de feu Djeny Kobenan (1er secrétaire général du RDR, parti d’Alassane Ouattara), est seulement à 7 kilomètres de Transua. « Vous avez eu raison de recevoir le président », a confessé le ministre Kouassi Adjoumani. En sa qualité de vice-président du comité d’organisation de la visite d’Etat, monsieur Adjoumani a semblé s’être étonné de la mobilisation exceptionnelle des populations du département de Transua. En charge de la mobilisation, l’homme n’a pas mis les pieds dans la localité. Et selon des indiscrétions, il a tout essayé pour que le président ne s’y rende pas. Pourquoi ?

Prao Koffi Daniel, fils du département, croit connaître le motif. « Le Commandant Dua Kouassi Norbert, aide de camp de Laurent Gbagbo, est natif de Transua. Il est en prison à Korhogo, suite à la crise postélectorale de 2010. Ses réalisations au profit des populations de Transua ont été vandalisées par des hommes en armes. Le ministre Adjoumani craignait la réaction de nos parents abrons ».

Poursuivant, par ailleurs, que le président du Conseil général de Tanda...

Voir la suite sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.

mercredi, 28 novembre 2012

BONDOUKOU : Les dignitaires religieux ouvrent les audiences du Président

Certes débutée par la région du Bounkani, la visite du président Alassane Ouattara dans le District du Zanzan s’est poursuivi par une série d’audiences, à Bondoukou, à des corps constitués.

bondoukou,audience,alassane ouattara,visite d'état,côte d'ivoire,religieux


Dès 19h hier mardi, le chef de l’Etat a accordé, à sa résidence, des entrevues successivement à l’imam de la grande mosquée, El Hadj Timité Mohamed Kolonga, à l’évêque du diocèse de Bondoukou, ainsi qu’au collectif des églises évangéliques du District du Zanzan.

bondoukou,audience,alassane ouattara,visite d'état,côte d'ivoire,religieux


bondoukou,audience,alassane ouattara,visite d'état,côte d'ivoire,religieux


Ossène Ouattara

Source : AIP

Crédit photos : Présidence

Le président Alassane à Bouna : « Quand je fais des promesses je les tiens… »

meeting,bouna,alassane ouattara,promesse,bounkani,espoir,côte d'ivoire
Au cours du meeting qu’il a animé à Bouna, le président de la République a apporté un message de compassion, de pardon et de paix, mais aussi de développement aux populations qui se sont déplacées massivement pour la visite d’Etat.

Le chef de l’Etat a notamment indiqué que la situation sécuritaire se normalise avec le retour de la paix qui doit permettre de développer la Côte d’Ivoire. S’agissant de la réconciliation nationale qui signifie « le pardon mutuel mais aussi la repentance et le retour à la confiance entre les fils et filles de la Côte d’Ivoire », il a assuré qu’il ne ménagera aucun effort pour l’atteinte de cet objectif primordial pour le pays.

Alassane Ouattara a également fait état des défis à relever pour le bonheur des populations de la région du Bounkani. Il s’agit, entre autres, du développement des secteurs de la santé et de l’éducation, de la réhabilitation et de la construction d’infrastructures socio-économiques et de l’équipement des services publics.

Selon le chef de l’Etat, les grands projets tels que les travaux d’adduction en eau potable, d’interconnexion électrique avec le Ghana, d’infrastructures économiques (bitumage de plusieurs axes routiers), la modernisation de l’agriculture et la création de nombreux emplois pour les jeunes, avec en ligne de mire un taux de croissance du PIB de 8.6% cette année, 9% l’année prochaine et de deux chiffres à partir de 2014, permettront de relever ces défis et de réduire de moitié le taux de pauvreté dans le pays et à Bouna dans les prochaines années.

...

Voir la suite sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.

mardi, 27 novembre 2012

Photos de l'arrivée du chef de l'Etat à Bondoukou

Le président de la République est arrivé à l'aéroport de Bondoukou, peu avant midi.

descente-d'avion.jpg


zan10.jpg


salut-drapeau.jpg


zan11.jpg


zan7.jpg


autorités-locales.jpg


zan5.jpg


bain-de-foule.jpg



Crédit photos: presidenceci et abidjan.net