topblog Ivoire blogs

dimanche, 13 janvier 2013

Municipales et Régionales à Bondoukou : La base du RDR dit "non" à sa direction

bamba salia, rdr, rhdp, élections municipale et régionale, protestation, bondoukou


« Kobenan Kouassi Adjoumani et Palé Dimaté ne peuvent pas prétendre être les candidats du RHDP parce que le président Alassane et Bédié les ont désignés. Nous devons nous retrouver autour d’une table de négociation afin de sortir la liste censée nous conduire au développement. Mais pas comme on veut nous l’imposer », s’est indigné Bamba Salia, porte-parole de la jeunesse républicaine du District du Zanzan. Celui-ci a initié une manifestation de protestation contre son parti, ce dimanche 13 janvier, à Bondoukou.

Plus un secret pour les militants RDR du Zanzan : la direction du parti ne leur dit pas la vérité sur les candidats retenus pour conduire les listes pour l’élection des présidents des Conseils régionaux. Si les candidats pour les élections municipales sont connus, ce n’est pas le cas pour ceux des Conseils régionaux où ils attendent toujours le choix de la direction de leur parti.

Kobenan Kouassi Adjoumani et Palé Dimaté, tous du PDCI, semblent être les candidats retenus pour conduire le RHDP dans le Zanzan. Respectivement dans la région de Gontougo et du Bounkani. Devant cette situation où 7 candidats (dans le Gontougo) et 3 (dans le Bounkani) attendent l’investiture de la direction du RDR, les militants de la ville aux 1 000 mosquées n’ont pas voulu se faire conter l’imposture et le mépris dont fait montre la direction de leur parti. Ils ont manifesté leur colère ce matin.

Tout a débuté par le tour de la ville sur des motos. Les manifestants tenaient des pancartes aux écriteaux évocateurs : « oui au RHDP mais non à un candidat imposé ! Trop c’est trop ! Laissons le peuple choisir ses dirigeants ! 2015, c’est aujourd’hui, ne frustrez pas les populations ! Non, Adjoumani et Palé Dimaté ne sont pas le choix du Gontougo et du Bounkani ». Au siège du RDR, de nombreux militants disent ne pas comprendre ce qui leur arrive depuis qu’ils ont donné leur voix à Alassane Ouattara. « Nous avons aidé Adjoumani à être là où il est (ministre, NDLR). Il nous a trahis car de toutes ses promesses, il n’a réalisé aucune. Si Alassane sait vraiment que c’est nous qui l’avons élu, qu’il sache qu’Adjoumani n’est pas notre choix. Il n’est pas le seul intelligent de la région. S’il insiste, il trouvera nous les femmes sur son chemin », s’est exprimé sur un ton vindicatif Timité Fatima.

Rosemonde Desuza

jeudi, 10 janvier 2013

Régionales dans le Gontougo : « Pas de candidature RHDP dans notre région », selon des cadres RDR

BAMBA-SALIA.JPG
« Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani est en train de faire une confusion. Il ne peut pas prétendre être le candidat du RHDP comme il le raconte partout. Nous ne sommes pas d’accord avec cette imposture. Le RDR est un parti sérieux. Nous avons conquis le pouvoir et nous entendons l’exercer avec les démembrements du pouvoir du président de la République, à travers les Conseils régionaux et les mairies où nous avons des candidats désignés par la direction de notre parti. Le RHDP n’est pas une alliance fusion. Il ne se décrète pas dans les journaux. Le RHDP, c’est un consensus », s’est exprimé, le dimanche 6 janvier à Bondoukou, Maïzan Koffi Noël, vice-président national de la Jeunesse du rassemblement des républicains (RJR). Ce jeune cadre, originaire du Gontougo, s’offusque de « la méprise des militants RDR du Nord-Est » dont fait montre le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani.

Moins de 3 jours après cette mise au point, Maïzan Koffi Noël réitère le "non" du RDR à la candidature de Kobenan Adjoumani comme porte-flambeau du RHDP dans le Gontougo. Au cours d’un point de presse, mardi 8 janvier, au siège de son parti à la rue Lepic (Abidjan-Cocody), le jeune cadre a été formel. « Le secrétaire général du parti (Amadou Soumahoro, NDLR) nous a dit que nous devons participer à toutes les élections, Municipales et Régionales », a-t-il dit. Et de préciser que dans le Gontougo, il n’y a jamais eu de compromis. Pas de réunion pour une candidature RHDP. Aucune rencontre formelle ni informelle n’a été organisée à cet effet.

C’est donc faux : le ministre Adjoumani ne défendra pas les couleurs de la coalition politique dans la région. « Nous constatons que monsieur Adjoumani veut faire un forcing », a révélé le vice-président. Soutenant que s’il devrait y avoir une liste RHDP, c’est le RDR qui devra en prendre la tête. Une place de privilégié en raison du fait que le parti présidentiel est majoritaire dans le Gontougo. Et pour cause : sur 17 élus, le RDR compte à lui seul 10, selon Maïzan Koffi Noël.

Le RDR n’est pas réfractaire à la discussion. Cependant, un cadre issue d’une formation politique autre que le parti d’Alassane Ouattara pour conduire la liste RHDP n’est pas chose possible dans le Nord-Est.

Ossène Ouattara