topblog Ivoire blogs

samedi, 06 avril 2013

BOUNA : Rencontre avec Hien Philippe, candidat du RDR aux Régionales

Après de multiples rebondissements, le choix du RDR s’est enfin porté sur Hien Philippe pour défendre ses couleurs à l’élection du Conseil régional du Bounkani. Rencontré le samedi 30 mars, à Bouna, l’ancien membre des Forces nouvelles appréhende les défis qui l’attendent. Entretien

Hien-Philippe.jpg



Quels sont vos sentiments à l’approche de la campagne des élections régionales ?

La joie qui anime les femmes nous donne plus d’énergie pour se battre, afin de leur apporter le nécessaire. Pour qu’elles soient indépendantes. Déjà, la ministre Kaba Nialé a revu à la hausse son aide financière aux femmes de Bouna. C’est dans le cadre des micros projets en vue de les aider à se prendre en charge.

Avez-vous des chances de remporter l’élection ?

Nous sommes sur le terrain depuis toujours. Nous ne l’avons jamais quitté. Nous faisons corps avec les populations. Ce qui nous a valu leur attention. Les problèmes à résoudre dans notre région sont nombreux. Nous avons espoir que le futur Conseil régional permettra le redressement économique et social du Bounkani.

Aujourd’hui, quelles sont les priorités dans votre région ?

Si vous visitez les villages les plus reculés de la région, vous constaterez la dégradation avancée des routes, le manque d’eau potable et d’électricité, etc. Dans plusieurs localités, l’école n’existe pas. Et quand il en existe, la plupart manquent de tables-bancs. Pas de centres de santé non plus. Tout est urgent chez nous. Le minimum de développement n’existe pas.

Que font alors les cadres du Bounkani ?

...

Voir la suite de cette interview, en cliquant sur Les infos du Zanzan.

lundi, 04 mars 2013

BOUNA : Des manœuvres pour écarter Palé Olo Sib de la course aux Régionales ?

palé olo sib, hien philippe, rdr, candidats, revirement, élection régionale, bouna, bounkani


Vendredi dernier, à Bouna, une rumeur a fait état de ce que Hien Philippe serait la nouvelle tête de liste du RDR pour les élections régionales dans le Bounkani, en remplacement de Palé Olo Sib.

L’information proviendrait d’une indiscrétion, suite à des entrevues entre le secrétaire général du RDR (Amadou Soumahoro) et certains cadres de Bouna, dans la soirée de jeudi 28 février. Hien Philippe, ex-challengeur du ministre Kaba Nialé aux dernières législatives, aurait été choisi au détriment des 2 principaux rivaux au sein du même parti. Notamment Palé Olo Sib (dont la candidature a pourtant été officiellement annoncée aux populations), et Loukimane Camara qui espérait encore que le RDR porterait son choix sur lui.

Selon Ouattara Abou, porte-parole de Palé Olo Sib, « aucune information officielle n’a abrogé la décision de la direction du RDR, qui a désigné le Colonel Olo son candidat dans le Bounkani. C’est une information qui n’est pas fiable ». Idem pour Oumar Camara, collaborateur de Loukimane Camara, pour qui l’information n’est pas encore officielle. Il reconnaît tout de même que le directeur de la SICOGI « a été joint par le secrétaire général du RDR pour avoir son avis sur le choix de Hien Philippe comme nouvelle tête de liste. Monsieur Loukimane n’a pas encore donné sa réponse ».

On peut aisément le deviner : les choses ne sont pas simples pour Amadou Soumahoro. A quelques jours de la date de clôture des dépôts de candidatures pour les échéances locales du 21 avril prochain, le suspens reste entier.

Ange Kouman

Source : L’inter du samedi 2 et dimanche 3 mars 2013.

mardi, 26 février 2013

Régionales dans le Bounkani : Des associations de jeunes apportent leur soutien à Palé Olo Sib

palé olo sib, élection régionale, bounkani, soutien, jeunes, candidat du rdr, cohésion sociale, échanges


La salle des mariages de la mairie de Treichville a refusé du monde, dimanche 24 février. Ils sont nombreux les jeunes du Bounkani venus échanger avec le Colonel Palé Olo Sib, directeur des Moyens généraux des douanes, et candidat du RDR aux Régionales. Celui-ci avait à ses côtés Sidiki Cissé, directeur général de l’ANADER, Sié Hien (Kalamon Sié), et le jeune Hien Tontoli Ange-Patrick.

La rencontre a tenu ses promesses. Les discussions ont été franches. Des difficultés des jeunes à trouver du travail, à ce que le candidat Olo Sib compte apporter au Bounkani une fois élu, en passant par la place des femmes. Tous les sujets ont été abordés.

Avant les échanges, le candidat du RDR a abordé certains sujets qui touchent à sa région. Entre autres, le phénomène des feux de brousse à chaque saison sèche, le reboisement, l’exode des filles vers Abidjan…

palé olo sib,élection régionale,bounkani,soutien,jeunes,candidat du rdr,cohésion sociale,échanges



Parlant du choix de sa personne par le RDR pour les Régionales, Palé Olo Sib a dit que le critère ethnique n’a rien à voir. En clair, il n’a pas été choisi parce qu’il est Lobi. A preuve, « dans cette salle, il y a toutes les ethnies du Bounkani », a-t-il révélé. Et de lancer un appel à tourner le dos aux particularismes ethniques. Car c’est « un facteur négligeable. C’est un piège ». Pour lui, si certains sont mécontents, c’est parce qu’ils estiment que le candidat devrait être issu de leur communauté. Mais le parti, fait savoir le Colonel, a plutôt mis l’accent sur la personne capable de le faire gagner. « Après enquête sur le terrain, il ressort que c’est moi qui peut lui garantir la victoire ». Olo Sib a promis "renforcer" la cohésion sociale. Déjà, « entre Loukimane et moi, il n’y a pas de problème. Nous nous sommes compris », a-t-il affirmé.

Quant au combat contre la pauvreté, l’ancien directeur de ...

Voir la suite de ce texte en cliquant sur Les infos du Zanzan.

samedi, 23 février 2013

Région du Bounkani : Ces compétences discrètes

Ce texte est une contribution de Djané Ollo, un habitué de notre site et vivant à l’étranger.

KABA-NIALE.jpg



Le développement d'une région repose sur plusieurs facteurs, dont la compétence et la qualité de ses acteurs. En l'occurrence, ses fils et filles. Dans le Bounkani, nous en avons. Leurs compétences reconnues dépassent nos frontières nationales et régionales. Et les médias internationaux en parlent. De quoi en être fier.

Je disais dans une de mes correspondances parue dans les colonnes de Les infos du Zanzan qu'il existe des femmes et des hommes de la région du Bounkani qui ont contribué, dans la discrétion et dans l'efficacité, à la victoire que nous savourons tous.

Ces hommes et femmes continuent toujours de travailler avec la même efficacité et les mêmes compétences, et méritent d'être connus de la population du Bounkani. En voici un exemple dont la compétence et l'expérience peuvent aider au développement. A condition de savoir en profiter.

Découvrez quelques extraits du portrait de madame la Ministre Kaba Nialé, fait par Jeune Afrique n° 2718 du 10 au 16 février 2013.

"Côte d'Ivoire: Kaba Nialé, une ministre au mérite"

"Première femme à la tête du stratégique portefeuille des Finances, Kaba Nialé est une habituée des arcanes du pouvoir. Alassane Ouattara considère cette statisticienne comme une "économiste de première classe".

C'est avec une grande sérénité et en arborant ce large sourire qui la caractérise que Kaba Nialé, ministre chargée de l'Economie et des Finances auprès du Premier ministre Daniel Kablan Duncan, a reçu la Française Christine Lagarde, directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI), le 7 janvier, à Abidjan. Car il en faut plus pour impressionner cette quinquagénaire originaire de Bouko, dans l'Est du pays, première femme nommée à ce poste depuis l'indépendance, en 1960.

Sa présence à la tête de ce portefeuille n'est pas le fruit du hasard. Cette économiste émérite est même parfois comparée à Ngozi Okonjo-Iweala, ministre nigériane des Finances et ancienne directrice générale de la Banque mondiale.

Le Chef de l'Etat lui-même ne tarit d'ailleurs pas d'éloges sur celle qui le "pratique" depuis le début des années 1990, quand il était Premier ministre du président Félix Houphouët Boigny: « Kaba Nialé est une économiste de première classe. Elle a travaillé à la Banque mondiale, elle a géré des programmes structurels très importants, elle a participé à la rédaction de mon programme de gouvernement. J'ai une totale confiance en elle », assure Alassane Ouattara.

DJANE OLLO

lundi, 11 février 2013

BOUNA : L’adresse de Djané Ollo aux jeunes RDR du Bounkani

Suite à notre article publié le 2 février 2013 et intitulé "BOUNA : Les jeunes RDR protestent contre la direction de leur parti", Djané Ollo, un fidèle lecteur vivant à l’étranger, a tenu à apporter sa contribution. Ci-dessous, son texte à l’endroit des jeunes républicains de sa région.

Monsieur le directeur, je ne saurai rester indifférent à l’article paru sur votre site d’informations, relatif à une protestation de certains militants du RDR de la région du Bounkani suite au choix de la tête de liste pour les élections régionales. Aussi me paraît-il nécessaire d’attirer l’attention des filles et fils de cette région, militants(es) de ce parti, sur les bienfaits d’une économie de ce genre d’action.

C’EST QUOI ÇA? Quel est ce comportement ? Quelle est cette façon de voir les choses de certains(es) militants(es) du RDR du Bounkani ? Je lisais dans les colonnes de Les infos du Zanzan une prétendue protestation de certains(es) militants(es) du RDR contre le choix de la tête de liste de ce parti aux élections régionales. Je n’ai rien contre cette manifestation qui relève du droit de chacun à s’exprimer. Mais, au moins, il faut faire attention aux arguments qu’on avance. Au risque de briser ce qui reste de l’harmonie qui existe entre les peuples de cette région. Ce faisant, on aura compris le sens de la volonté du président de la République de faire du vivre-ensemble une réalité.

NE DONNEZ PAS L’IMPRESSION QUE:

L’heure n’est plus aux valeurs du développement, mais seulement à la récompense d’un militantisme plus ou moins affiché.

La politique doit faire fi des acteurs et des facteurs de développement. Certains(es) sont plus militants(es) que d’autres. Le bruit est synonyme de compétence et de rassembleur. Qu’on n’a pas encore compris qu’un vrai acteur de développement ne fait pas du bruit mais travaille. On n’a pas compris qu’un acteur de développement ne circule pas; mais il travaille. La bravoure des militants du RDR du Bounkani n’est pas connue ou a un seul méritant.

COMPRENONS QUE:

Chacun, à son niveau, a fait ce qu’il devait et pouvait faire. Certains(es) dans la discrétion et l’efficacité.

Il existe des grandes dames et de grands messieurs qui n’ont pas eu besoin de faire du bruit. Leur efficacité dans la discrétion a certainement contribué à la victoire que nous savourons toutes et tous. Ce sont des exemples à suivre.

Il n’existe pas de parvenus(es). Ces genres d’idées ont ...

Voir la suite en cliquant sur Les infos du Zanzan.

vendredi, 01 février 2013

BOUNA : Faut-il s’attendre au pire ?

élections régionales, bouna, bounkani, tikoro ouattara, palé dimaté, camara loukimane, rdr, pdci, conflit ethnique, candidats
Tikoro Ouattara, président intérimaire du Conseil général, ne comprend pas pourquoi le PDCI ne l’a pas choisi pour porter ses couleurs aux prochaines Régionales. « Au moment des labours, tu disparais. Quand vient la récolte, c’est là que tu apparais. Ainsi va la vie. Pour le peu de temps passé à la tête de ce Conseil général, je pars satisfait. Mon bilan est positif dans l’ensemble. Et ce n’est pas le peuple du Bounkani qui dira le contraire, au regard des encouragements et félicitations que je reçois de sa part », nous a-t-il confié au téléphone. En effet, Palé Dimaté, considéré comme "Judas" pour avoir flirté avec Laurent Gbagbo, a été préféré pour conduire le PDCI à l’élection du Conseil régional.

Ce choix serait-il motivé par des raisons ethniques ? Oui, « parce qu’il est Lobi. Les Lobi sont majoritaires dans le Bounkani. Ce motif révoltant a amené les 5 délégués de la région à s’interroger sur la valeur d’une sanction au PDCI. Ils ont même adressé une correspondance à la direction du parti pour dénoncer cet état de fait, et appelé à ne pas soutenir Palé Dimaté », selon un responsable du parti sexagénaire.

Même problème au RDR. Cette formation politique a mis du temps pour se choisir un candidat. « Camara Loukimane, candidat pressenti du RDR, a dû diluer son vin au profit de Palé Ollo Sib pour les mêmes motifs. Du coup, le RHDP qui était pressenti, avec Palé Dimaté comme tête de liste, vole en éclats sous la pression des cadres du RDR. Ceux-ci ne sont pas de l’ethnie lobi », d’après notre source. Dans cette grisaille, une liste indépendante composée essentiellement de Malinké, Koulango et autres, se profile à l’horizon. Elle vient comme pour apporter un démenti aux affirmations de certains hommes politiques. Selon lesquelles le Bounkani est dominé par les Lobi.

Le débat sur les élections locales dans le Bounkani est en train de devenir malsain. Il glisse dangereusement sur ...

Voir la suite de ce texte en cliquant sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.