topblog Ivoire blogs

vendredi, 21 décembre 2012

Le député Palé Dimaté, le candidat du PDCI dans le Bounkani ?

palé dimaté, élection régionale, bounkani, bouna, pdci, choix, tête de liste
Les 5 délégués et les secrétaires de sections PDCI des communes et sous-préfectures du Bounkani se sont réunis à la maison du parti de Bouna, samedi 15 décembre. Ce, afin de faire le choix de la tête de liste qui conduira le PDCI à la victoire aux Régionales dans le Bounkani.

Ayant fait l’amer constat de la défaite du parti à tous les postes aux élections législatives, ils avaient convenu unanimement à Bouna, le jeudi 29 novembre, de faire un choix judicieux pour les élections régionales à venir. Au terme des interventions, sur les 21 secrétaires de sections présents, 18 ont porté leur choix sur le député Palé Dimaté. Celui-là même qui, depuis 20 ans, a toujours gagné les législatives à Bouna, et remporté le seul poste de Conseil général dans cette partie nord de la Côte d’Ivoire pour le compte du PDCI.

Deux se sont abstenus et 1 seul a choisi Tikoro Ouattara. La grande majorité des secrétaires de sections ont donc décidé que Palé Dimaté défende les couleurs du parti sexagénaire lors des élections régionales du 24 février 2013 dans le Bounkani. Le choix de la tête de liste étant de fait consensuel. Les 18 secrétaires de sections favorables au choix ont demandé une union sacrée autour de Palé Dimaté.

Le collège électoral a instruit l’assemblée qu’au vu de ce qui précède, elle fera un rapport qu’elle acheminera à la commission électorale dudit parti. C’est à lui que le dernier mot revient.

Conscient de l’enjeu que représentent ces élections pour le PDCI dans cette partie du pays, le député Dimaté a rassuré les uns et les autres sur sa volonté de les gagner afin de redorer le blason du parti à Bouna.

Ange Kouman

Source : Le Mandat du jeudi 20 décembre 2012.

lundi, 17 décembre 2012

BONDOUKOU : La "prodada" politique du ministre Kouassi Adjoumani vire à l’échec

Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani n’aura pas réussi son coup d’éclat politique à Bondoukou, hier dimanche 16 décembre. La réunion qu’il a voulu tenir en vue de se faire investir candidat de "consensus" du PDCI à la prochaine régionale n’a pas eu lieu. Et pour cause.

Kobenan-adjoumani.JPG



Ayant eu écho de ce qu’à l’issue de la rencontre le ministre Adjoumani serait désigné candidat pour porter les couleurs du PDCI, des jeunes de tous les partis politiques (FPI, RDR,…) ont investi, vers 10h, la maison du PDCI, lieu de la réunion. Tous avaient à la bouche le nom d’un seul individu : Babacauh Koffi Dongo. Ils ont scandé « Babacauh est le candidat du Gontougo. Professeur Babacauh, le candidat des jeunes. C’est lui ou rien ».

Pour ces jeunes militants, l’ingénieur agronome est le seul à même de bien présider aux destinées du Gontougo, leur région. Une zone qui manque de tout, à cause de la mauvaise gouvernance de certains. Février dernier, le journal Notre Voie a consacré des pages entières sur la mauvaise gestion du Conseil général de Tanda. Entité décentralisée dont le ministre Adjoumani est l’actuel président. Et sans langue de bois, les jeunes l’ont rappelé hier dimanche. « Regardez l’état de Tanda ! Pas de routes. Pourtant Adjoumani est d’une générosité excessive dans les funérailles. Il y dépense des millions », regrette A. K., sur un ton sentencieux. « Si on se trompe pour choisir ce monsieur comme notre candidat, le PDCI reculera encore d’un cran dans le Gontougo. Je préférerais voter un autre », affirme Souley Ouattara.

Des mises en garde de la jeunesse (au moins 70% de l’électorat) qui sonnent comme une prémonition sur le déclin du PDCI dans le Gontougo. Pressentiment auquel semble s’être foutu Kobenan Kouassi Adjoumani et ses amis. Ils se sont retrouvés quelque part, dans la villa d’un "délégué" mis au rebut pour tenir leur réunion. A l’issue de laquelle le ministre-député et président du Conseil général de Tanda a été ...

Voir la suite sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.