topblog Ivoire blogs

lundi, 18 février 2013

BONDOUKOU/TANDA: Chaudes batailles en perspective pour les Municipales

kouakou-dapa.jpg
Fort de ses 18 années à la tête de la commune de Bondoukou, Kouakou Dapa attend sereinement ses adversaires aux prochaines échéances municipales. « Avec plus de 2,6 milliards de FCFA investis durant mon mandat, mon bilan plaide en ma faveur. Ce, malgré ces 10 années de crises », affirme le maire sortant. En face de lui, 3 autres candidats : Alliagui Diabagaté, Koné Hiliassou, et Kra Atta Kouamé Gaston.

Si le 1er porte les couleurs d’un parti politique – le RDR –, ce n’est pas le cas pour les 2 autres prétendants. Koné Hiliassou est candidat indépendant. Le fait d’être conseiller technique du président de l’Assemblée nationale (Guillaume Soro) est un atout. Un problème tout de même : monsieur Hiliassou est militant du RDR. Une appartenance qui ouvre la voie à des incertitudes.

Kra Atta Kouamé Gaston est ingénieur des Ponts et chaussés au Bureau national d’études techniques et de développement (BNETD). Il s’est révélé à certaines populations de la commune à travers des dons. C’est grâce au Commandant Fofié Kouakou qu’il s’est fait un nom dans la ville de Bondoukou. Novice en politique, il n’a pas d’étiquette. Comme Koné Hiliassou, Kra Gaston va en indépendant.

Pour la 1ère fois, à Tanda, le maire sortant a un sérieux adversaire. Celui-ci se nomme Koné Amadou. Ce jeune, originaire de ...

Voir la suite en cliquant sur Les infos du Zanzan.

jeudi, 31 janvier 2013

TANDA : Le maire Yao Kouman Moïse rattrapé par son bilan

candidats, maire, tanda, yao kouman moïse, élection municipale, pdci, rdr, koné amadou
Les élections municipales s’annoncent rudes pour le maire sortant, Yao Kouman Moïse. Le candidat du PDCI aura en face de lui le jeune Koné Amadou du RDR.

Après 28 ans à la tête de la municipalité, le bilan de Yao Kouman Moïse paraît maigre. Les populations de Tanda ne cessent de le lui signifier. Profitant de la fête du Mahoulid, le maire a effectué une tournée de précampagne dans les villages de sa commune. Chose rare, car l’homme n’est pas coutumier du fait. Partout où il est passé, le premier magistrat de Tanda a fait autre chose que défendre son bilan. Nulle part il a parlé de sa nouvelle vision pour sa commune. Monsieur Kouman Moïse s’est plutôt s’illustré par des propos haineux contre Koné Amadou, son jeune concurrent. Il a traité celui-ci d’ "étranger". Des propos qui plongent dans le souvenir obsédant de l’histoire récente du pays.

Selon le maire sortant, le candidat du RDR n’est pas le bienvenu à Tanda. Une affirmation à laquelle a décidé de ne pas répondre Koné Amadou. Car pour lui, « répondre au coup de pied de l’âne, c’est se mettre à son niveau ». Le jeune homme continue de soulager les populations en procédant à des remises de dons. Comme quoi le chien aboie et la caravane passe.

Ange Kouman

jeudi, 17 janvier 2013

Election municipale à TANDA : Koné Amadou part en conquête

koné amadou, élection municipale, tanda, jeunesse, candidat, populations


Du 12 au 13 janvier dernier, Koné Amadou, candidat aux prochaines Municipales, s’est rendu successivement à Téhui, Toundiani, Tanganmourou, Béléoulé et Bokoré.

A l’étape de Téhui, Koné Amadou a remis une motopompe de dernière génération à ses braves "mamans" pour irriguer les champs.

De retour à Tanda, samedi 12, vers midi, le candidat a participé à la célébration des personnes handicapées. Il a rassuré ses hôtes qu’ils pourront toujours compter sur son soutien. « Ma porte vous est toujours ouverte pour apporter des solutions à vos problèmes », leur a promis Koné Amadou. Des propos bien accueillis par les personnes handicapées de Tanda.

Dans l’après-midi, à Toundiani, monsieur Amadou a parrainé la finale du tournoi de football organisé en son honneur. Ce championnat a servi de prétexte à la jeunesse du village pour enterrer ses querelles, afin de célébrer la fraternité. C’est pourquoi le parrain a remis un trophée à chacune des 2 équipes.

A Tanda, dimanche 13, Koné Amadou a annoncé sa candidature aux chefs des grandes familles. Pour l’occasion, il s’est fait accompagner par le patriarche Canton Yao. Prenant la parole, le candidat leur a dit qu’il est rentré des Etats-Unis pour se mettre "entièrement" à leur service.

C’est une population nombreuse qui a accueilli le fils prodige à Tanganmourou. En effet, depuis 20 ans, Koné Amadou vit aux Etats-Unis. Devant la foule enthousiaste, l’"Américain" a dit être candidat pour la mairie de Tanda. Ici encore, la nouvelle a été accueillie par des ovations.

A Béléoulé, l’enfant prodige a fait don de...

Voir la suite de ce texte en cliquant sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.