topblog Ivoire blogs

vendredi, 22 février 2013

Municipales à Bondoukou : Koné Hiliassou en campagne de séduction

koné hiliassou, électorat, municipales 2013, bondoukou, séduction
« Je suis Koné Hiliassou, petit-fils de feu Fétigué Coulibaly de par mon père, et des villages de Sanguéhi et Songori de par ma mère. Je suis venu me présenter à vous. Pas pour vous dire que je suis candidat, mais vous demander de me permettre d’être candidat à la mairie de Bondoukou. Car entre les Lobi et les Djimini, il y a un lien très fort. Les Koulango sont mes oncles », parole de Koné Hiliassou. Il s’exprimait, le 18 février, depuis le quartier Balzac de Bondoukou, une bourgade peuplée de Lobi et de Koulango.

Fondée en 1971, la cité n’est pas viabilisée. Pas de rues. Pas d’eau potable ni électricité. « J’ai vu qu’il n’y a pas de routes, d’eau potable et d’électricité. On dirait qu’on est dans un village alors qu’on est en pleine ville », a déploré le candidat Hiliassou. Pour lui, le temps est venu pour la jeunesse. Celle-ci doit prendre la relève afin de mettre fin à cette situation "inadmissible". « Aujourd’hui c’est notre temps. Je veux qu’on dise ce qui a été fait et ce que l’on va faire pour le bien-être de nos parents », a-t-il poursuivi.

Il faut dire que Koné Hiliassou a marqué de ses empreintes la ville de Bondoukou. Beaucoup d’actions sociales ont été posées par lui. Entre autres, la construction et l’équipement d’un pavillon d’hospitalisation d’une valeur de 27 millions FCFA, 500 mille francs de médicaments au centre de santé de Soko, 150 matelas repartis entre la maternité du Centre hospitalier régional (CHR) de Bondoukou, le dispensaire de Soko et le centre Saint-Camille.

Le collaborateur du président de l’Assemblée nationale a aussi équipé certains bureaux de l’administration publique en matériel informatique. La société civile n’est pas en...

Voir la suite de cet article sur Les infos du Zanzan.

lundi, 18 février 2013

BONDOUKOU/TANDA: Chaudes batailles en perspective pour les Municipales

kouakou-dapa.jpg
Fort de ses 18 années à la tête de la commune de Bondoukou, Kouakou Dapa attend sereinement ses adversaires aux prochaines échéances municipales. « Avec plus de 2,6 milliards de FCFA investis durant mon mandat, mon bilan plaide en ma faveur. Ce, malgré ces 10 années de crises », affirme le maire sortant. En face de lui, 3 autres candidats : Alliagui Diabagaté, Koné Hiliassou, et Kra Atta Kouamé Gaston.

Si le 1er porte les couleurs d’un parti politique – le RDR –, ce n’est pas le cas pour les 2 autres prétendants. Koné Hiliassou est candidat indépendant. Le fait d’être conseiller technique du président de l’Assemblée nationale (Guillaume Soro) est un atout. Un problème tout de même : monsieur Hiliassou est militant du RDR. Une appartenance qui ouvre la voie à des incertitudes.

Kra Atta Kouamé Gaston est ingénieur des Ponts et chaussés au Bureau national d’études techniques et de développement (BNETD). Il s’est révélé à certaines populations de la commune à travers des dons. C’est grâce au Commandant Fofié Kouakou qu’il s’est fait un nom dans la ville de Bondoukou. Novice en politique, il n’a pas d’étiquette. Comme Koné Hiliassou, Kra Gaston va en indépendant.

Pour la 1ère fois, à Tanda, le maire sortant a un sérieux adversaire. Celui-ci se nomme Koné Amadou. Ce jeune, originaire de ...

Voir la suite en cliquant sur Les infos du Zanzan.

lundi, 28 janvier 2013

BONDOUKOU : Koné Hiliassou est bel et bien candidat aux Municipales

koné hiliassou, élection municipale, candidat indépendant, bondoukou, côte d'ivoire, rdr


Koné Hiliassou est bel et bien candidat à la prochaine élection des conseillers municipaux. Il nous a confirmé cette information la semaine dernière.

Le conseiller technique de Guillaume Soro, président de l’Assemblée, a démenti l’information selon laquelle son patron lui a demandé de se retirer de la course aux Municipales. Cela, pour s’aligner derrière Alliagui Diabagaté, le candidat désigné du RDR. « Cette information est fausse. Je suis bien candidat. J’ai le soutien des populations de la commune. Le président de l’Assemblée nationale ne m’a jamais demandé de me retirer », a tenu à faire savoir Koné Hiliassou. Selon lui, ces allégations sont à mettre au compte des rumeurs. Des mensonges entretenus pour semer le trouble dans l’esprit des populations.

Le collaborateur de Guillaume Soro demande à ses partisans et sympathisants de ne pas accorder du crédit à ces informations. « J’irai jusqu’au bout de mon engagement avec mes parents. C’est ensemble que nous développeront notre commune », a-t-il conclu.

Ossène Ouattara

vendredi, 11 janvier 2013

Municipales à Bondoukou : Alliagui Diabagaté conduira la liste du RDR

élection municipale,bondoukou,côte d'ivoire,candidat du rdr,alliagui diabagaté,koné hiliassou,candidat indépendant,pdci
Après Bouna et Marcory (Abidjan), la série des surprises continue pour ce qui est du choix des candidats devant conduire les partis politiques aux élections locales de fin février prochain. Pressenti pour défendre les couleurs du RDR aux Municipales à Bondoukou, Koné Hiliassou n’a finalement pas été choisi. C’est Alliagui Diabagaté, ancien cadre de la SICOGI, qui conduira le parti présidentiel à l’assaut de la mairie. L’information est tombée, hier jeudi 10 janvier.

N’empêche ! Hiliassou, le collaborateur de Guillaume Soro, ira en indépendant. La dispersion des voix risque de fragiliser le candidat officiel du RDR. Qui se retrouve dans la même situation qu’en 2 000. A l’époque, le candidat désigné des "Républicains" s’appelait Osseine Dongossi. Certains expliquent l’échec de ce dernier par la candidature en indépendant d’Alliagui Diabagaté. Revanche de l’Histoire.

La forte probabilité du partage des voix des militants RDR n’est pas la seule menace. Kouakou Dapa du PDCI, à la tête de la municipalité depuis 18 ans, lui aussi candidat. Une volonté affichée qui ouvre la voie à des incertitudes. Même si de nombreuses gens parient que monsieur Dapa ne fera pas le poids cette fois-ci.

Pour la seule commune de Bondoukou, pas moins de 5 prétendants.

Ossène Ouattara

samedi, 17 novembre 2012

BONDOUKOU : Koné Hiliassou prêche l'unité et la solidarité

koné hiliassou,tournée,mobilisation,réconciliation,femmes unies du quartier zanzan,commune de bondoukou


Son séjour sur sa terre natale a coïncidé avec la fête de l’adayé. Koné Hiliassou en a profité pour rendre visite à "ses parents" de la commune.

La ville de Bondoukou a été le point d’orgue de sa tournée qui l’a conduit dans plusieurs villages. Wolokéhi, Timogocié, Goly, Sanguéhi… Comme partout, le discours de Koné Hiliassou n’a pas varié d’un iota. Mobilisation pour l’accueil du président de la République et réconciliation ont été les maîtres-mots.

Parrain de l’association "Femmes unies du quartier Zanzan" (le plus grand quartier de Bondoukou), elles ont été nombreuses, celles venues écouter monsieur Hiliassou. Qui les a exhortées à l’unité, au rassemblement, et à la solidarité. Le conseiller de Soro Guillaume, président de l’Assemblée nationale, a promis aider ces braves femmes à trouver des financements pour leurs projets.

Par ailleurs, il leur a dit que son patron recevra les membres de l’association pendant son séjour à Bondoukou, dans le cadre de la toute prochaine visite présidentielle dans le Zanzan.

Cette rencontre a eu l’élection de Mme Agnès, sage-femme à la retraite, comme présidente de l’organisation féminine.

Voir cet article avec des photos légendées sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.

Ossène Ouattara


vendredi, 02 novembre 2012

BONDOUKOU/Election municipale : « Des élections dans la paix », souhaite Koné Hiliassou

Il est un des fidèles collaborateurs de Guillaune Soro, président de l’Assemblée nationale. Il se nomme Koné Hiliassou. Né à Bondoukou, au quartier Djiminisso. Sa mère, à la fois de Songori et de Sanguéhi, petit village de la commune. Quant à son père, un Djimini originaire de Dabakala.

Hiliassou3.jpg
C’est en 2007 qu’Hiliassou entre à la primature, en qualité de conseiller technique du Premier ministre Guillaume Soro. L’élection de ce dernier à la tête de l’Assemblée nationale n’a rien changé à la nature de leur relation. Toujours si proches, l’un de l’autre.

Un homme aux nombreuses actions sociales

Koné Hiliassou reconnaît être un privilégié de la société. Pour avoir travaillé dans le cercle du pouvoir. Confidence de taille : il fut un des jeunes conseillers du président Houphouët-Boigny, en 1990. Son bonheur, il dit le partager – autant qu’il le peut – avec les populations de Bondoukou.

En 2008, le collaborateur de Guillaume Soro "offre" un pavillon d’hospitalisation « entièrement équipé » au Centre hospitalier régional (CHR). Coût de l’ouvrage : 27 millions de FCFA.

Un an après, des dizaines d’ordinateurs-portable faits don à l’administration publique locale. En 2010, 50 matelas, 195 draps de lit et autant de serviettes repartis entre le CHR, le centre Saint-Camille (route de Sorobango), l’orphelinat et le dispensaire de Soko.

Pèlerinage musulman de 2011 : environ 110 personnes du District du Zanzan parties à la Mecque par ses soins.

Lundi 18 juin 2012, des dons à la maternité du CHR à travers sa Fondation (Fondation HK). Quelques mois plus tard, Koné Hiliassou a encore offert 60 ordinateurs de bureau à l’administration et à des organisations locales.

Candidat aux municipales

Ces actes de générosité sont-ils liés à des ambitions politiques ? (Voir la suite de cet article, en cliquant sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.