topblog Ivoire blogs

vendredi, 29 mars 2013

MUNICIPALES A BONDOUKOU : Le maire sortant passe à l’offensive

kouakou dapa, maire sortant, offensive, électeurs, bondoukou, élection municipale
A quelques jours de l’ouverture officielle des campagnes, Kouakou Dapa, maire sortant de la cité des mille mosquées, décide de prendre le taureau par les cornes. Il vient de lancer dans les quartiers et villages de la commune une tournée pour aller à la rencontre des électeurs. Jeudi dernier, le maire a successivement rencontré les habitants des cités "Tombeau" et "Jardin public", au quartier Djiminisso.

Partout où il est passé, Kouakou Dapa a parlé de l’important rôle qu’il a joué, en 1980, pour faire baisser les graves tensions nées du conflit entre Yaya Ouattara et Fétigué Coulibaly. « A cette époque, les populations se regardaient en chiens de faïence. Cela a entraîné de vives tensions, des divorces et des affrontements dans la ville. Depuis notre arrivée à la tête du Conseil municipal, nous avons travaillé à ressouder les liens familiaux et ancestraux qui nous unissaient. Aujourd’hui, la paix et la l’entente règnent dans notre cité. Pour nous éviter de revivre ces moments douloureux, je vous exhorte à m’accorder vos suffrages », a exhorté le maire sortant.

Par ailleurs, celui-ci a expliqué la procédure d’attribution des lots à Bondoukou...

Voir la suite de cet article, en cliquant sur Les infos du zanzan.

lundi, 18 mars 2013

BONDOUKOU : Le soutien du maire Kouakou Dapa au nouveau Commandant du Ghanbatt

Le nouveau Ghanbatt a rendu visite à kouakou Dapa.jpg


Le jeudi 28 février, le contingent ghanéen de l’ONUCI à Bondoukou a été renouvelé. Ce, pour la 18ème fois. Les nouveaux casques bleus ont pour chef le Lieutenant-colonel Nyarko Benjamin.

Vendredi dernier, c’est-à-dire 2 semaines après sa prise de fonction, le nouveau Commandant de la force onusienne dans le District du Zanzan a rendu visite à Kouakou Dapa, maire de la commune de Bondoukou. Au cours de leurs échanges qui ont duré une demi-heure, les 2 hommes ont décidé de renforcer davantage leur collaboration pour le bien des populations de Gontougo et du Bounkani. « Notre mission n’a pas varié dans cette région. Nous sommes là pour poursuivre ce que nos prédécesseurs ont entamé. Et nous comptons sur votre entière collaboration pour y parvenir », a indiqué le Lieutenant-colonel Nyarko, en présence de plusieurs collaborateurs.

Entouré de nombreux conseillers municipaux, Kouakou Dapa s’est engagé à accompagner le patron du cantonnement ghanéen dans sa mission. Et de traduire la gratitude de tous les Ivoiriens à l’ONUCI pour son rôle dans le dénouement de la crise ivoirienne. « Nous nous engageons à vous accompagner dans votre mission. Vous êtes chez vous. Chaque fois que vous solliciterez notre soutien, nous serons toujours prêts à vous l’accorder », a promis monsieur le maire.

Samuel Dumas

lundi, 18 février 2013

BONDOUKOU/TANDA: Chaudes batailles en perspective pour les Municipales

kouakou-dapa.jpg
Fort de ses 18 années à la tête de la commune de Bondoukou, Kouakou Dapa attend sereinement ses adversaires aux prochaines échéances municipales. « Avec plus de 2,6 milliards de FCFA investis durant mon mandat, mon bilan plaide en ma faveur. Ce, malgré ces 10 années de crises », affirme le maire sortant. En face de lui, 3 autres candidats : Alliagui Diabagaté, Koné Hiliassou, et Kra Atta Kouamé Gaston.

Si le 1er porte les couleurs d’un parti politique – le RDR –, ce n’est pas le cas pour les 2 autres prétendants. Koné Hiliassou est candidat indépendant. Le fait d’être conseiller technique du président de l’Assemblée nationale (Guillaume Soro) est un atout. Un problème tout de même : monsieur Hiliassou est militant du RDR. Une appartenance qui ouvre la voie à des incertitudes.

Kra Atta Kouamé Gaston est ingénieur des Ponts et chaussés au Bureau national d’études techniques et de développement (BNETD). Il s’est révélé à certaines populations de la commune à travers des dons. C’est grâce au Commandant Fofié Kouakou qu’il s’est fait un nom dans la ville de Bondoukou. Novice en politique, il n’a pas d’étiquette. Comme Koné Hiliassou, Kra Gaston va en indépendant.

Pour la 1ère fois, à Tanda, le maire sortant a un sérieux adversaire. Celui-ci se nomme Koné Amadou. Ce jeune, originaire de ...

Voir la suite en cliquant sur Les infos du Zanzan.

vendredi, 18 janvier 2013

BONDOUKOU : Le maire Kouakou Dapa prône le vivre-ensemble

kouakou-dapa.jpg
« Nous devons dépasser les limites des partis politiques. Le Gontougo a besoin de quelqu’un qui incarne les valeurs fondamentales pour un développement radieux », dixit le maire Kouakou Dapa, coordinateur du RHDP à Bondoukou. Le 1er magistrat de la commune a fait cette déclaration au lendemain des manifestations politiques dans la ville aux 1 000 mosquées. Des signes avant-coureurs d’une crispation à l’approche des élections municipales et régionales.

Monsieur le maire ne veut pas attendre le pire avant de réagir. « Nous devons nous donner la main pour développer notre région et notre cité afin de les sortir de la léthargie. Il faut qu’on arrête de nous diviser », exhorte-il. Pour lui, les élections locales à venir ne doivent pas servir de prétexte à la division des fils et filles de sa commune. La mairie et le futur Conseil régional ne sont que des structures de développement. Pas autres choses.

Kouakou Dapa joue la carte de l’apaisement. En effet, le choix de la tête de liste du candidat RHDP pour les Régionales divise le RDR et le PDCI, les 2 alliés. Certains jeunes du parti présidentiel ont manifesté leur désapprobation à la désignation du ministre Kouassi Adjoumani. Un refus qui met à mal l’entente à l’intérieur de la coalition politique. La dissension a aussi gagné l’ensemble de la région de Gontougo, terre de symbiose. « Ce n’est pas pour des questions électorales que nous devons mettre à mal cette symbiose et cette unité qui caractérise notre région », rappelle le maire, lui même candidat à sa propre succession.

En matière de décrispation politique, Kouakou Dapa fait figure d’expert. Pour mémoire, il fut un des artisans qui avaient recollé le tissu social déchiré, après les Municipales de 1990.

Rosemonde Desuza

jeudi, 20 janvier 2011

Bondoukou : le jardin des Droits de l’Homme inauguré

Abandonné pendant plus de 2 décennies, l’ancien jardin public de Bondoukou était à la merci de gens qui y faisaient des choses peu recommandables. Le jour, il jouait le rôle de dépotoir public ; certains l’avaient même transformé en lieu de vente de bétail. La nuit, il était pour d’autres un lieu de rencontre pour des ébats sexuels. Aujourd’hui, l’espace vert a fait sa « toilette » grâce à Bini Kobenan Lucien, président de l’ONG « Education pour tous », qui a bénéficié d’un financement de l’opération des nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) en 2009.

Lire la suite