topblog Ivoire blogs

lundi, 04 février 2013

SANDEGUE : Une délégation du ministre Adjoumani dans le Baribo

ministre kouassi adjoumani, élection régionale, tournée, baribo, rhdp, soutien, sandégué, candidat


A la tête d’une forte délégation, le jeudi 24 janvier, le ministre Kouassi Adjoumani a sillonné plusieurs localités des départements de Tanda et Sandégué. La raison, remercier les populations pour l’accueil chaleureux qu’elles ont réservé au chef de l’Etat en novembre dernier, et échanger autour de certaines questions.

A l’étape de Talahini-Tomora, gros village du département de Sandégué, Kouassi Adjoumani a eu ces mots à l’endroit de la foule réunie sur la place du centre culturel : « soyez fiers d’avoir Alassane Ouattara comme président. Il est en train de travailler pour vous et vous remercie pour le soutien que vous lui apportez. Il vous exhorte à redoubler votre confiance en lui ». Le ministre confiera que le président de la République est sur la voie du bonheur des populations. Kouassi Adjoumani n’a cependant pas manqué d’évoquer le manque d’infrastructures de base dans la localité. « Vous n’avez pas d’eau, d’électricité ni de centre de santé. Cela est inadmissible pour une population aussi importante », a-t-il déploré. Et en tant que président du Conseil général de Tanda, le natif d’Amanvi a rappelé certaines de ses réalisations. Au nombre desquelles 16 villages électrifiés, et plusieurs autres desservis en eau potable. Quatre collèges construits. « Je ne connais pas un seul Conseil général qui ait fait mieux que moi », a déclaré avec fierté le président. Qui a promis la pose de la première pierre du centre de santé de Talahini-Tomora.

D’autres projets suivront, a dit Kouassi Adjoumani. Mais il attend le lancement des ...

Voir la suite sur Les infos du Zanzan.

lundi, 31 décembre 2012

BONDOUKOU : Le ministre Kouassi Adjoumani chez l’Imam Kolonga

ministre-adjoumani.jpg
Suite aux incidents lors de son déplacement à Bondoukou, le dimanche 16 décembre dernier, le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani a rendu visite à la notabilité et à l’imamat. Visite au cours de laquelle les autorités susmentionnées ont exprimé leurs regrets.

Au domicile de Dua Kobenan II (chef de la province foumassa), le roi des Abron (Nanan Kouassi Adingra Adjoumani) a rappelé ce que représente pour la région le ministre des Ressources animales et halieutiques. Avant de fustiger les actes malveillants des jeunes, qui voulaient empêcher le candidat aux Régionales de tenir une réunion dans la ville. « Nous vous demandons de pardonner tout ce qui est arrivé. On s’en prend qu’aux personnes de valeur. C’est au vu de ce que vous êtes pour la région que l’on s’en prend à vous sans raison », a dit le monarque.

Chez le grand Imam, El Hadj Mohamed Kolonga, le discours était également à l’apaisement. Le guide religieux a expliqué le sens de la paix et de la cohésion, valeurs prônées par le chef de l’Etat pour réussir la réconciliation. Il a affirmé que le ministre Adjoumani est aussi bien chez lui à Bondoukou que partout ailleurs.

Saisissant les mots de pardon qui lui ont été adressés, le député et président du Conseil général de Tanda a rappelé le rôle historique joué par ses ancêtres pour la paix et la cohésion dans la région, avant de remettre au goût du jour ses actions en vue d’une réconciliation réussie dans le pays. « Si mes intentions ne sont pas nobles pour notre région, que Dieu ne me fasse pas réussir. Au contraire, si je veux sortir notre région de l’ornière, que Dieu m’aide à réussir », a juré le ministre-député. Qui a insisté sur son soutien aux actions du président de la République. « J’ai pardonné aux jeunes manipulés par des mains que je connais et qui voulaient m’empêcher d’entrer à Bondoukou, chez moi. Je ne garde aucune rancune. Je suis l’exemple du président Ouattara, qui a pardonné malgré toutes les vexations qu’il a subies ».

Avant de rencontrer le grand Imam, le ministre a eu des moments chauds. Un des pares-brise de son véhicule a été brisé par des manifestants hostiles à sa présence.

Ange Kouman

mardi, 11 décembre 2012

Visite présidentielle dans le Zanzan : Les mises en scène grotesques du ministre Kouassi Adjoumani

Le président de la République a séjourné dans le District du Zanzan, du mardi 27 au vendredi 30 novembre dernier. Pari gagné s’agissant de la mobilisation. Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre des Ressources animales et halieutiques, peut s’enorgueillir d’avoir bien accompli sa mission. Pour y parvenir, l’homme a fait des mises en scène grotesques. S’autorisant publiquement des envolées lyriques, quitte à mécontenter plus d’un et bafouer l’autorité de certains chefs coutumiers.
ministre kouassi adjoumani, bondoukou, visite d'état, côte d'ivoire, comédie politique
Au meeting de clôture de la visite d’Etat (stade Ali Timité de Bondoukou), Kobenan Kouassi Adjoumani a fait comprendre publiquement que Sié Kobenan, président intérimaire du Conseil général de Bondoukou, ne devrait pas être présent. Saluant sa présence, il s’est exprimé en ces termes : « nous savons que vous n’êtes pas RHDP, mais le président de la République n’aime pas exclure les autres. C’est pourquoi il a demandé que nous soyons ensemble. Et effectivement nous sommes ensemble. Le président n’a pas oublié votre conseil. Il vous offre un million cinq cent mille francs CFA ». Une sortie hasardeuse, qui contraste avec le langage diplomatique des Akans. Le ministre n’aurait pas dû tenir un tel propos, selon plusieurs personnes.

D’autres impairs ont délibérément été commis. Présentant son oncle Adingra Kouassi Adjoumani comme le roi des Abron, alors que le ministre-député sait qu’il y a 3 prétendants au trône, il réveille le vieux conflit de succession. Et fait prendre parti au président Alassane. Qui a remis un véhicule de fonction au monarque.

Même mise en scène d’Adjoumani des koulango. Dont le chef, en exil depuis la crise postélectorale. Au lieu de plaider pour son retour, le député de Tanda a divisé ce peuple en "imposant" un nouveau chef. Il a même fait passer pour des chefs un groupe d’anonymes. Avant de les exhiber à la face du public comme rentrant d’exil pour faire allégeance au président.

Dans sa série de bourdes, le ministre a ...

Voir la suite sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.

vendredi, 12 octobre 2012

Kouassi-Datékro : Kouadja Koffi inhumé

kouadja koffi,inhumé,kouassi-datékro,ministre kouassi adjoumani,tanda,gontougo,côte d'ivoire


Kouadja Koffi est décédé à Bondoukou, le 1er septembre dernier. Il prenait alors part, aux côtés du ministre Adjoumani, à la rencontre d’informations sur la visite du président Alassane dans le Zanzan. Le vice-président du Conseil général de Tanda, porté en terre, samedi 6 octobre. A Sénandé, son village. Localité de la sous-préfecture de Kouassi-Datékro.

L’homme était connu pour ses qualités d’orateur. Tribun dans l’âme, il savait comment tenir en haleine une foule. Par la parole, Kouadja dénouait les situations les plus complexes. Ce que le ministre Kouassi Adjoumani n’a pas manqué d’évoquer dans son oraison funèbre. « Homme de grand cœur…Humble et cultivé », reconnaît-il.

Pour avoir été un des plus fidèles serviteurs du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) dans le Nord-Est, le vice-président fait Commandeur dans l’ordre du bélier. Décoration posthume voulue par Henri Konan Bédié, président du parti cinquantenaire. En effet, le collaborateur de Kouassi Adjoumani fut longtemps député de Kouassi-Datékro.

Une enveloppe de 1 500 000 F a été remise à la famille du défunt par Patrick Achi, ministre des Infrastructures économiques. Au nom du président de la République et du Premier ministre.

Ange Kouman

Crédit photo: kobenan-adjoumani.com