topblog Ivoire blogs

vendredi, 15 février 2013

BONDOUKOU : Le député Falley Timité appelle à soutenir le ministre Adjoumani aux Régionales

« Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani est le candidat officiel choisi par les présidents Bédié et Alassane pour le compte de l’élection du président du Conseil régional de Gontougo. (…) C’est une obligation pour nous de suivre ce candidat parce qu’il est du RHDP ». Ces propos sont de Falley Timité, ancien député PDCI de Bondoukou. Qui s’exprimait, le dimanche 10 février, à Malagasso, un quartier de la ville aux 1 000 mosquées.

Faut-il crier à la trahison quand on sait qu’au départ, Falley Timité soutenait Babacauh Koffi Dongo dans la volonté de ce dernier à briquer le même poste ? « Non, il n’y a pas de trahison dans le geste de quelqu’un qui a respecté le choix de son parti », a répondu l’ex-député. La politique, c’est quand même la saine appréciation des réalités. Or le fait, semble dire l’ex-parlementaire, c’est la désignation de Kobenan Kouassi Adjoumani comme candidat du RHDP à l’élection régionale. « Pourquoi se soustraire à la décision des hautes autorités de son propre parti ? », s’interroge Falley Timité. Pour lui, le président Bédié veut simplement « l’émergence d’une personnalité politique forte dans le Gontougo. C’est-à-dire un homme, à l’image du ministre Yaya Ouattara – atteint aujourd’hui par l’âge – capable de rassembler et de porter les aspirations des populations dans les plus hautes instances de décision ». Et c’est le ministre des Ressources halieutiques que le président du ...

Voir la suite de ce texte sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.

lundi, 04 février 2013

SANDEGUE : Une délégation du ministre Adjoumani dans le Baribo

ministre kouassi adjoumani, élection régionale, tournée, baribo, rhdp, soutien, sandégué, candidat


A la tête d’une forte délégation, le jeudi 24 janvier, le ministre Kouassi Adjoumani a sillonné plusieurs localités des départements de Tanda et Sandégué. La raison, remercier les populations pour l’accueil chaleureux qu’elles ont réservé au chef de l’Etat en novembre dernier, et échanger autour de certaines questions.

A l’étape de Talahini-Tomora, gros village du département de Sandégué, Kouassi Adjoumani a eu ces mots à l’endroit de la foule réunie sur la place du centre culturel : « soyez fiers d’avoir Alassane Ouattara comme président. Il est en train de travailler pour vous et vous remercie pour le soutien que vous lui apportez. Il vous exhorte à redoubler votre confiance en lui ». Le ministre confiera que le président de la République est sur la voie du bonheur des populations. Kouassi Adjoumani n’a cependant pas manqué d’évoquer le manque d’infrastructures de base dans la localité. « Vous n’avez pas d’eau, d’électricité ni de centre de santé. Cela est inadmissible pour une population aussi importante », a-t-il déploré. Et en tant que président du Conseil général de Tanda, le natif d’Amanvi a rappelé certaines de ses réalisations. Au nombre desquelles 16 villages électrifiés, et plusieurs autres desservis en eau potable. Quatre collèges construits. « Je ne connais pas un seul Conseil général qui ait fait mieux que moi », a déclaré avec fierté le président. Qui a promis la pose de la première pierre du centre de santé de Talahini-Tomora.

D’autres projets suivront, a dit Kouassi Adjoumani. Mais il attend le lancement des ...

Voir la suite sur Les infos du Zanzan.

mercredi, 23 janvier 2013

Régionales dans le Gontougo : Déclaration de la section locale du RDR

Le samedi 19 janvier, s’est tenue au siège du parti, à la rue Lepic, une réunion des secrétaires départementaux, commissaires politiques, cadres et élus RDR de la région de Gontougo. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la désignation du candidat du RHDP aux prochaines Régionales. Ci-dessous, le communiqué final.

Depuis un moment le marigot politique du Gontougo est trouble. Pour cause, un candidat se réclame être celui du RHDP.

Actuellement, certains leaders de partis politiques font subir des pressions énormes à la direction du RDR pour aller en RHDP. D’autres vont jusqu’à supplier ou à faire du chantage politique pour obtenir gain de cause. Parce qu’ils estiment qu’il y va de la survie de l’Alliance des Houphouétistes. Mais du côté du RDR, surtout de la base, l’on voit ces appels incessants au rassemblement d’un mauvais œil.

Pour nous militants et sympathisants du RDR, ces invitations subites à l’unité et à l’union ne sont pas sincères. Car, elles participent, selon nous, à de petits calculs politiciens qui visent encore à spolier le RDR. Ce serait ajouter encore d’autres frustrations à celles créées au cours des choix des candidats du RDR aux élections municipales. Des frustrations que la direction et les responsables locaux n’ont pas encore fini de gérer.

Considérant que la direction du RDR a été claire dès le départ pour les régionales, les listes RHDP doivent se faire à la base. C’est-à-dire, si localement les militants houphouétistes décident d’aller en RHDP, la direction du RDR ne voit pas d’inconvénient et ne pourra que les accompagner. Ce n’est pas le cas dans le Gontougo où spontanément des listes houphouétistes sont en train de se constituer. Observant que la direction du RDR ne veut rien imposer à la base à ce niveau, d’où vient-il donc que certaines personnes veulent la pousser à l’erreur ?

Aussi invitons-nous la haute direction du RDR à prendre ses responsabilités pour mettre fin à ce débat malsain qui, si l’on n’y prend garde, risque de créer plus de problèmes qu’il en est au sein de la grande famille des Houphouétistes à Bondoukou.

Notant que tous ceux qui appellent aujourd’hui aux vertus de ...

Voir la suite de ce texte en cliquant sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.

mercredi, 16 janvier 2013

BONDOUKOU : Une grande caravane de soutien au ministre Kouassi Adjoumani

Kobenan-adjoumani.JPG
Ce mercredi 16 janvier, une grande caravane sillonne les rues de Bondoukou. Co-organisée par le Club des amis d’Adjoumani et le Cercle des messagers d’Adjoumani, cette caravane de motos et voitures se veut une démonstration de la popularité du ministre des Ressources animales et halieutiques dans la ville aux 1 000 mosquées.

Bien plus, la parade de ce jour est la réponse de certains jeunes à la section RDR de Bondoukou. Pour rappel, le dimanche 13 janvier dernier, une caravane de protestation contre le choix de Kouassi Adjoumani comme candidat du RHDP aux prochaines Régionales a été organisée par des jeunes du parti présidentiel.

Réponse du berger à la bergère. En soutien au candidat déclaré du PDCI, des centaines d’engins roulants parcourent en ce moment les artères principales de la ville. Et leur nombre grossi au fur et à mesure. Tenant des pancartes propagandistes, les manifestants scandent le nom du ministre.

Dans ce duel politique en perspective des élections locales, difficile de dire qui sera le vainqueur.

Ossène Ouattara

dimanche, 13 janvier 2013

Municipales et Régionales à Bondoukou : La base du RDR dit "non" à sa direction

bamba salia, rdr, rhdp, élections municipale et régionale, protestation, bondoukou


« Kobenan Kouassi Adjoumani et Palé Dimaté ne peuvent pas prétendre être les candidats du RHDP parce que le président Alassane et Bédié les ont désignés. Nous devons nous retrouver autour d’une table de négociation afin de sortir la liste censée nous conduire au développement. Mais pas comme on veut nous l’imposer », s’est indigné Bamba Salia, porte-parole de la jeunesse républicaine du District du Zanzan. Celui-ci a initié une manifestation de protestation contre son parti, ce dimanche 13 janvier, à Bondoukou.

Plus un secret pour les militants RDR du Zanzan : la direction du parti ne leur dit pas la vérité sur les candidats retenus pour conduire les listes pour l’élection des présidents des Conseils régionaux. Si les candidats pour les élections municipales sont connus, ce n’est pas le cas pour ceux des Conseils régionaux où ils attendent toujours le choix de la direction de leur parti.

Kobenan Kouassi Adjoumani et Palé Dimaté, tous du PDCI, semblent être les candidats retenus pour conduire le RHDP dans le Zanzan. Respectivement dans la région de Gontougo et du Bounkani. Devant cette situation où 7 candidats (dans le Gontougo) et 3 (dans le Bounkani) attendent l’investiture de la direction du RDR, les militants de la ville aux 1 000 mosquées n’ont pas voulu se faire conter l’imposture et le mépris dont fait montre la direction de leur parti. Ils ont manifesté leur colère ce matin.

Tout a débuté par le tour de la ville sur des motos. Les manifestants tenaient des pancartes aux écriteaux évocateurs : « oui au RHDP mais non à un candidat imposé ! Trop c’est trop ! Laissons le peuple choisir ses dirigeants ! 2015, c’est aujourd’hui, ne frustrez pas les populations ! Non, Adjoumani et Palé Dimaté ne sont pas le choix du Gontougo et du Bounkani ». Au siège du RDR, de nombreux militants disent ne pas comprendre ce qui leur arrive depuis qu’ils ont donné leur voix à Alassane Ouattara. « Nous avons aidé Adjoumani à être là où il est (ministre, NDLR). Il nous a trahis car de toutes ses promesses, il n’a réalisé aucune. Si Alassane sait vraiment que c’est nous qui l’avons élu, qu’il sache qu’Adjoumani n’est pas notre choix. Il n’est pas le seul intelligent de la région. S’il insiste, il trouvera nous les femmes sur son chemin », s’est exprimé sur un ton vindicatif Timité Fatima.

Rosemonde Desuza

lundi, 07 janvier 2013

Régionales dans le Gontougo : La mise au point du député Touré du RDR

Le 29 décembre 2012, le député Touré Souleymane a encore apporté un démenti aux propos du ministre Kouassi Adjoumani disant être le choix d’Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié pour conduire la liste RHDP aux prochaines régionales dans le Gontougo. La mise au point du parlementaire a été faite au sortir d’une rencontre avec les populations de sa circonscription, où il leur a fait le bilan des sessions parlementaires. « Le RDR a des candidats à toutes les élections. Mais la direction du Rhdp a annoncé qu’on doit aller en RHDP. Que ce soit la base qui décide ! On ne se proclame pas candidat du RHDP. Nous n’avons pris aucun engagement vis-à-vis de qui que ce soit. Nous avons reçu des directives de notre parti et nous les appliquons ». Une réponse qui arrive comme un désaveu à Kobenan Kouassi Adjoumani.

Cela intervient au moment même où la procédure interne du choix du candidat, tant au PDCI qu’au RDR, est en cours. Dans ces 2 partis politiques, 7 personnes ont affiché clairement leurs ambitions électorales. Dont 2 issues du PDCI, pour le poste de président du Conseil régional.

Les candidats aux Municipales se font peu entendre. Pour le contrôle du futur Conseil régional en revanche, beaucoup de bruits. Au moins 3 camps s’affrontent au sein du RHDP. Au PDCI : la liste du ministre Adjoumani et celle de Babacauh Koffi Dongo. Leurs partisans ont failli s’affronter, le dimanche 16 décembre dernier. Par ailleurs, le même Adjoumani est opposé à Touré Souleymane du RDR. L’envergure politique du député de ...

Voir la suite de cet article en cliquant sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.