topblog Ivoire blogs

mardi, 26 février 2013

Régionales dans le Bounkani : Des associations de jeunes apportent leur soutien à Palé Olo Sib

palé olo sib, élection régionale, bounkani, soutien, jeunes, candidat du rdr, cohésion sociale, échanges


La salle des mariages de la mairie de Treichville a refusé du monde, dimanche 24 février. Ils sont nombreux les jeunes du Bounkani venus échanger avec le Colonel Palé Olo Sib, directeur des Moyens généraux des douanes, et candidat du RDR aux Régionales. Celui-ci avait à ses côtés Sidiki Cissé, directeur général de l’ANADER, Sié Hien (Kalamon Sié), et le jeune Hien Tontoli Ange-Patrick.

La rencontre a tenu ses promesses. Les discussions ont été franches. Des difficultés des jeunes à trouver du travail, à ce que le candidat Olo Sib compte apporter au Bounkani une fois élu, en passant par la place des femmes. Tous les sujets ont été abordés.

Avant les échanges, le candidat du RDR a abordé certains sujets qui touchent à sa région. Entre autres, le phénomène des feux de brousse à chaque saison sèche, le reboisement, l’exode des filles vers Abidjan…

palé olo sib,élection régionale,bounkani,soutien,jeunes,candidat du rdr,cohésion sociale,échanges



Parlant du choix de sa personne par le RDR pour les Régionales, Palé Olo Sib a dit que le critère ethnique n’a rien à voir. En clair, il n’a pas été choisi parce qu’il est Lobi. A preuve, « dans cette salle, il y a toutes les ethnies du Bounkani », a-t-il révélé. Et de lancer un appel à tourner le dos aux particularismes ethniques. Car c’est « un facteur négligeable. C’est un piège ». Pour lui, si certains sont mécontents, c’est parce qu’ils estiment que le candidat devrait être issu de leur communauté. Mais le parti, fait savoir le Colonel, a plutôt mis l’accent sur la personne capable de le faire gagner. « Après enquête sur le terrain, il ressort que c’est moi qui peut lui garantir la victoire ». Olo Sib a promis "renforcer" la cohésion sociale. Déjà, « entre Loukimane et moi, il n’y a pas de problème. Nous nous sommes compris », a-t-il affirmé.

Quant au combat contre la pauvreté, l’ancien directeur de ...

Voir la suite de ce texte en cliquant sur Les infos du Zanzan.

vendredi, 15 février 2013

BONDOUKOU : Le député Falley Timité appelle à soutenir le ministre Adjoumani aux Régionales

« Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani est le candidat officiel choisi par les présidents Bédié et Alassane pour le compte de l’élection du président du Conseil régional de Gontougo. (…) C’est une obligation pour nous de suivre ce candidat parce qu’il est du RHDP ». Ces propos sont de Falley Timité, ancien député PDCI de Bondoukou. Qui s’exprimait, le dimanche 10 février, à Malagasso, un quartier de la ville aux 1 000 mosquées.

Faut-il crier à la trahison quand on sait qu’au départ, Falley Timité soutenait Babacauh Koffi Dongo dans la volonté de ce dernier à briquer le même poste ? « Non, il n’y a pas de trahison dans le geste de quelqu’un qui a respecté le choix de son parti », a répondu l’ex-député. La politique, c’est quand même la saine appréciation des réalités. Or le fait, semble dire l’ex-parlementaire, c’est la désignation de Kobenan Kouassi Adjoumani comme candidat du RHDP à l’élection régionale. « Pourquoi se soustraire à la décision des hautes autorités de son propre parti ? », s’interroge Falley Timité. Pour lui, le président Bédié veut simplement « l’émergence d’une personnalité politique forte dans le Gontougo. C’est-à-dire un homme, à l’image du ministre Yaya Ouattara – atteint aujourd’hui par l’âge – capable de rassembler et de porter les aspirations des populations dans les plus hautes instances de décision ». Et c’est le ministre des Ressources halieutiques que le président du ...

Voir la suite de ce texte sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.

jeudi, 14 février 2013

BONDOUKOU : Pour qui roule le FPI ?

fpi,soutien,ministre adjoumani,élection régionale,jfpi,démenti,bondoukou
Depuis un moment, pas de cérémonie du ministre Kouassi Adjoumani, candidat aux Régionales du 21 avril 2013, sans la présence de Kouadio Koffi Mouroufié. Ce dernier est le 1er responsable du FPI de la région de Gontougo. Sa présence aux côtés du député de Tanda offusque les militants de la maison bleu et rose du département de Bondoukou.

Officiellement, Kouadio Koffi Mouroufié n’a pas reçu l’autorisation de son parti pour assister aux rencontres politiques initiées par monsieur Adjoumani à Djipounidouo, Amanvi, Koboko, et Kouassi-N’Dawa. Interpellé à la fois par des militants et des responsables locaux du FPI, Koffi Mouroufié a fait comprendre que sa présence auprès du candidat aux Régionales n’a aucun lien politique. « Après tout, c’est mon frère. Si je l’approche, c’est dans le cadre des activités de l’Association nationale des producteurs de maïs dont je suis le délégué régional. Il est le parrain de cette structure », leur a-t-il répondu. Réponse peu convaincante pour ses camarades de "route". Ceux-ci le soupçonnent d’abandonner la "lutte" pour faire allégeance à celui qui se fait appeler le "Woody du Zanzan". Surnom d’Adjoumani pour avoir tenu tête à Laurent Gbagbo, l’ex-président.

A chacune de ses activités politiques, le ministre des Ressources animales brandit Koffi Mouroufié comme un trophée. Indignation pour un militant de base. Selon lui, c’est « une insulte au FPI et à la légitimation de tout ce qui a été raconté comme insanités à l’endroit du président Laurent Gbagbo lorsque monsieur Adjoumani animait ses émissions sur la chaîne TCI, au plus fort de la crise ». Face à l’attitude du fédéral Mouroufié, la jeunesse du parti rose est montée ...

Voir la suite de ce texte en cliquant sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.

samedi, 09 février 2013

BONDOUKOU : Babacauh Koffi Dongo mobilise en vue des élections régionales

babacauh koffi dongo, tournée, Bondoukou, élection régionale, populations heureuses, soutien
Pour les élections locales à venir, les populations du département de Bondoukou s’accordent autour d’un principe fondamental : l’union pour le développement de la grande région de Gontougo. C’est le refrain qui se fredonne sur la plupart des lèvres.

A l’occasion de la visite d’échanges effectuée dans le département par une délégation conduite par Babacauh Koffi Dongo, il est ressorti que face à la situation de précarité dans laquelle est plongée la région depuis des lustres, tout le monde doit se donner la main pour la construire et la développer.

C’est par Gouméré que la délégation a commencé sa tournée. Le chef de village et la notabilité de la localité ont réservé un accueil des grands jours à l’équipe. Deux sujets essentiels ont meublé la rencontre. Babacauh a indiqué qu’à l’occasion de la nouvelle année, il était de bon aloi que les "fils" et les "petits-fils" se présentent à leurs chefs. Non seulement pour leur souhaiter les vœux de bonne année, mais aussi pour recevoir les bénédictions de ces derniers. Ensuite, le chef de la délégation a réitéré et confirmé sa volonté de se présenter à l’élection du Conseil régional sous la bannière de l’Union pour le développement du Gontougo (UDG). Et de rassurer que le leitmotiv de son équipe, c’est « le développement de la région dans la paix, la concorde et le rassemblement ». Aller à des élections civilisées, apaisées et surtout dans la fraternité et la tolérance, tel est le souhait formulé par le candidat. La chefferie de Gouméré, qui dit avoir apprécié la déclaration de l’ancien directeur de la CIDT, a...

Voir la suite en cliquant sur Les infos du Zanzan.

lundi, 04 février 2013

SANDEGUE : Une délégation du ministre Adjoumani dans le Baribo

ministre kouassi adjoumani, élection régionale, tournée, baribo, rhdp, soutien, sandégué, candidat


A la tête d’une forte délégation, le jeudi 24 janvier, le ministre Kouassi Adjoumani a sillonné plusieurs localités des départements de Tanda et Sandégué. La raison, remercier les populations pour l’accueil chaleureux qu’elles ont réservé au chef de l’Etat en novembre dernier, et échanger autour de certaines questions.

A l’étape de Talahini-Tomora, gros village du département de Sandégué, Kouassi Adjoumani a eu ces mots à l’endroit de la foule réunie sur la place du centre culturel : « soyez fiers d’avoir Alassane Ouattara comme président. Il est en train de travailler pour vous et vous remercie pour le soutien que vous lui apportez. Il vous exhorte à redoubler votre confiance en lui ». Le ministre confiera que le président de la République est sur la voie du bonheur des populations. Kouassi Adjoumani n’a cependant pas manqué d’évoquer le manque d’infrastructures de base dans la localité. « Vous n’avez pas d’eau, d’électricité ni de centre de santé. Cela est inadmissible pour une population aussi importante », a-t-il déploré. Et en tant que président du Conseil général de Tanda, le natif d’Amanvi a rappelé certaines de ses réalisations. Au nombre desquelles 16 villages électrifiés, et plusieurs autres desservis en eau potable. Quatre collèges construits. « Je ne connais pas un seul Conseil général qui ait fait mieux que moi », a déclaré avec fierté le président. Qui a promis la pose de la première pierre du centre de santé de Talahini-Tomora.

D’autres projets suivront, a dit Kouassi Adjoumani. Mais il attend le lancement des ...

Voir la suite sur Les infos du Zanzan.

mercredi, 24 octobre 2012

Election régionale : Deal entre le ministre Adjoumani et la section UDPCI de Bondoukou ?

Dans sa course pour se faire investir candidat pour l’élection régionale, sous la bannière du PDCI ou du RHDP, le ministre Kouassi Adjoumani semble bénéficier du soutien de la section de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) de la région de Gontougo.

bondoukou, udpci, ministre adjoumani, soutien, élection du conseil régional, gontougo


A moins d’une mise en scène comme de coutume à l’approche d’une échéance électorale, la réunion qui s’est déroulée à la maire de Bondoukou, le 12 octobre, laisse supposer que l’UDPCI de Gontougo a porté son choix sur le ministre des Ressources animales et halieutiques. Pour porter les couleurs du RHDP aux régionales de février prochain. « Le député de Tanda est actuellement l’homme qui peut conduire le RHDP à la victoire », a affirmé Kouadio Boffouo, secrétaire général adjoint de la section locale du parti du Général Robert Guéi. Poursuivant que le ministre-député fédère "toutes" les compétences autour de son combat pour le développement de la région de Gontougo. Il ne s’est pas arrêté là.

Monsieur Boffouo a dit que le "candidat fédérateur" a déjà fait ses preuves en matière de bonne gestion. Dans son département ministériel et au Conseil général de Tanda, dont il est le président. C’est pourquoi chaque militant de l’UDPCI, appelé à "vendre" partout les mérites de Kouassi Adjoumani. De sorte à préparer le terrain pour sa victoire. Au soir du dimanche 24 février 2013.

Mais un responsable d’une coopérative agricole, ayant requis l’anonymat, dénonce plutôt un deal. Selon lui, le ministre-député a proposé la mairie de Tanda à l’UDPCI, en échange du soutien de ce parti pour son élection à la tête du Conseil régional de Gontougo. Mariage de raison et non de cœur ? "Wait and see", disent les Anglais.

Retrouvez cet article sur une plate-forme améliorée en cliquant sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.

Ange Kouman