topblog Ivoire blogs

mardi, 22 janvier 2013

Extraction du manganèse de Bondoukou : Le ministre Toungara ruine l’espoir des jeunes

Suite aux heurts qui ont éclaté entre populations des périmètres miniers et l’entreprise Taurian, le 3 janvier, Adama Toungara, ministre des Mines, a rencontré les forces vives de la région de Gontougo. En répondant à l’invitation du bras droit d’Alassane Ouattara, ces populations espéraient un dénouement heureux du conflit qui les oppose au "géant" indien depuis 2008. Désillusion pour les jeunes.

manganèse, bondoukou, taurian, populations mécontentes, ministre adama toungara, côte d'ivoire



Abidjan, quartier du Plateau, 20ème étage de l’immeuble SCIAM, samedi 12 janvier. La salle de conférences du ministère de l’Economie était exiguë pour contenir les hôtes venus du Gontougo. Roi et chefs de provinces, autorités administratives, élus, cadres et jeunes de divers mouvements : ils ont tous répondu à l’appel du ministre Adama Toungara. Objectif : échanger en vue de "trouver des solutions durables" aux problèmes posés par l’extraction du manganèse.

En réalité, c’est au Cabinet du ministre des Mines – le 15ème étage – que tout a été scellé. Environ une heure d’horloge, le temps que roi et chefs traditionnels, élus et cadres ont passé au bureau d’Adama Toungara. Aucun jeune n’a participé à cette réunion des "grands". Idem pour les journalistes, tenus à l’écart.

La rencontre du 20ème étage a été une simple mise en scène, selon l’expression d’un élu. Ici, il n’y a pas eu échanges. Adama Toungara a plutôt fustigé l’attitude des jeunes qui ont manifesté contre l’entreprise Taurian. S’adressant à Alain Ayé du Mouvement des jeunes pour la renaissance de Bondoukou (MOREB), le ministre des Mines s’est interrogé avec sarcasme : « Le MOREB c’est quoi, ça vous a emmené où depuis 2008 ? ». Avant de sermonner : « vous orientez votre énergie dans la mauvaise direction. La chose à faire, c’est de laisser l’administration gérer cette affaire d’indemnisation ». Et de préciser que dans son contrat avec l’Etat de Côte d’Ivoire, « Taurian a l’obligation de payer ses impôts. Il n’est pas dit qu’elle doit réaliser tel kilomètre de route ». Le ministre a cependant crée la confusion en réaffirmant la « responsabilité sociétale » de l’entreprise indienne dans la région.

Depuis 2008 que les mines de manganèse sont exploitées dans le Zanzan, c’est maintenant que le ministre Toungara annonce la mise sur pied d’un comité présidé par le préfet. Ce, en vue de ...

Voir la suite de cet article en cliquant sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.

mardi, 08 janvier 2013

BONDOUKOU : La vérité qu’on refuse de dire aux populations dans l’exploitation du manganèse

S’adressant aux populations des zones d’exploitation du manganèse à la sous-préfecture, Kouassi Christophe, représentant le préfet, a dit que « Si le comité de suivi du cahier des charges pouvait être mis en place par un Arrêté préfectoral, cela aurait été déjà fait. La mise place de ce comité dépend d’un Arrêté du ministre des Mines. L’Etat de Côte d’Ivoire est actionnaire dans la société Taurian. Si vous l’empêchez de travailler, c’est la Côte d’Ivoire entière qui perd. Le préfet vous demande donc de laisser l’entreprise travailler. L’administration n’est pas sourde à votre appel ». Cette demande a été formulée le vendredi 4 janvier dernier.

Etaient présents le sous-préfet Zoué Sépan Vincent, les directeurs régionaux des Mines et de l’agriculture, les représentants de la société Taurian, et la hiérarchie des forces de l’ordre. Cette rencontre fait suite aux incidents survenus le 3 janvier. Ce qui a mis le feu aux poudres, c’est le comité de suivi du cahier des charges qui tarde à être mis en place.

A leur corps défendant, les populations riveraines ont accepté l’appel à la reprise du travail. En effet, bien de questions restent en travers de leurs gorges. Personne n’a été capable de leur dire ce qui bloque la mise en place du comité de suivi, préalable à la réalisation de projets à leur profit. Sur quelle base est calculée l’indemnisation des ...

Voir la suite en cliquant sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.

vendredi, 23 novembre 2012

BONDOUKOU : Les populations attendent les retombées de l’exploitation de leur manganèse

bondoukou, taurian, manganèse, populations démunies, côte d'ivoire
Dans le sous-sol de Bondoukou, la découverte du manganèse, en 2006, par la société Taurian, était un réel motif d’espoir pour les populations. Qui pensaient que l’exploitation du minerai apporterait chez elles le développement. Au fil des années, cette attente légitime a cédé la place au mirage. Et dire que les habitants des zones d’extraction avaient fondé leur foi à l’actuel locataire du palais de la Présidence.

Depuis septembre 2010, la société Taurian exploite une surface d’environ 150 km². Un cahier de charges mettant en exergue des projets à réaliser au bénéfice des populations riveraines a été remis à l’entreprise. Jusqu’à présent, le comité censé suivre l’exécution des travaux n’est pas constitué. Le ministère des Mines et de l’énergie tarde à le faire. Et pourtant, les termes du contrat liant l’Etat de Côte d’Ivoire à la multinationale indienne sont clairs à cet effet.

Les paysans ne savent pas à quel saint se vouer. Personne ne leur donne des explications. Pas de début d’exécution des travaux contenus dans le cahier des charges. Taurian semble...

Voir la suite sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.

vendredi, 20 juillet 2012

Exploitation du manganèse de Bondoukou : Des populations en colère contre la société Taurian

Les populations des zones d’exploitation du manganèse, pas contentes de Taurian, l’entreprise exploitante. Mécontentement exprimé en début de mois par Babacauh Koffi Dongo, porte-parole des riverains. C’était au cours d’une réunion tenue à la mairie de Bondoukou.

Lire la suite