topblog Ivoire blogs

mercredi, 09 janvier 2013

KOUN-FAO : La satisfaction du maire, après la visite présidentielle dans le Zanzan

François Yao Oulayes, maire de Koun-Fao, a exprimé sa satisfaction après la visite du président Alassane Ouattara dans le District du Zanzan, du 27 au 30 novembre dernier. Le premier responsable de la petite commune a salué la mobilisation exceptionnelle des populations de la région pour l’accueil du chef de l’Etat. « Je suis satisfait de cette visite. Le président de la République a fait une tournée historique dans le District du Zanzan. Il est venu à Koun-Fao, porte d’entrée du District. Il a eu un accueil chaleureux. Je profite de l’occasion pour dire merci à tout le monde », s’est-il exprimé.

Le maire a tiré son chapeau au « ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, qui a été la cheville ouvrière de cette mobilisation ». Sans avoir oublié « la ministre Kaba Nialé, qui a fait des pieds et des mains pour qu’un accueil chaleureux soit réservé au chef de l’Etat ». Les mots de remerciement de Yao Oulayes ont également été prononcés à l’endroit du délégué Michel Kouamé et du député Kouakou Jean-Marie, 2 cadres de Koun-Fao.

Pour le maire, pas de doute : Alassane Ouattara tiendra toutes les promesses faites aux populations du Zanzan. Par ailleurs, il a souhaité le retour de ceux qui ont fui la région durant la crise postélectorale. Un retour au bercail que les autorités gouvernementales doivent faciliter.

Ange Kouman

mardi, 11 décembre 2012

Visite présidentielle dans le Zanzan : Les mises en scène grotesques du ministre Kouassi Adjoumani

Le président de la République a séjourné dans le District du Zanzan, du mardi 27 au vendredi 30 novembre dernier. Pari gagné s’agissant de la mobilisation. Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre des Ressources animales et halieutiques, peut s’enorgueillir d’avoir bien accompli sa mission. Pour y parvenir, l’homme a fait des mises en scène grotesques. S’autorisant publiquement des envolées lyriques, quitte à mécontenter plus d’un et bafouer l’autorité de certains chefs coutumiers.
ministre kouassi adjoumani, bondoukou, visite d'état, côte d'ivoire, comédie politique
Au meeting de clôture de la visite d’Etat (stade Ali Timité de Bondoukou), Kobenan Kouassi Adjoumani a fait comprendre publiquement que Sié Kobenan, président intérimaire du Conseil général de Bondoukou, ne devrait pas être présent. Saluant sa présence, il s’est exprimé en ces termes : « nous savons que vous n’êtes pas RHDP, mais le président de la République n’aime pas exclure les autres. C’est pourquoi il a demandé que nous soyons ensemble. Et effectivement nous sommes ensemble. Le président n’a pas oublié votre conseil. Il vous offre un million cinq cent mille francs CFA ». Une sortie hasardeuse, qui contraste avec le langage diplomatique des Akans. Le ministre n’aurait pas dû tenir un tel propos, selon plusieurs personnes.

D’autres impairs ont délibérément été commis. Présentant son oncle Adingra Kouassi Adjoumani comme le roi des Abron, alors que le ministre-député sait qu’il y a 3 prétendants au trône, il réveille le vieux conflit de succession. Et fait prendre parti au président Alassane. Qui a remis un véhicule de fonction au monarque.

Même mise en scène d’Adjoumani des koulango. Dont le chef, en exil depuis la crise postélectorale. Au lieu de plaider pour son retour, le député de Tanda a divisé ce peuple en "imposant" un nouveau chef. Il a même fait passer pour des chefs un groupe d’anonymes. Avant de les exhiber à la face du public comme rentrant d’exil pour faire allégeance au président.

Dans sa série de bourdes, le ministre a ...

Voir la suite sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.

mercredi, 05 décembre 2012

Séjour présidentiel dans le Zanzan : Les populations, entre joie et désespoir

visite d'état, alassane ouattara, promesse, déception, zanzan


« Vous avez dit visite d’Etat ? Non, dites plutôt qu’Alassane Ouattara est déjà en campagne pour les échéances de 2015. Il est venu dire aux populations que les promesses faites ne pourront pas être tenues si elles ne lui donnent pas un 2ème mandat. Voyez vous-mêmes ! Sur 450 milliards de FCFA promis pour notre District, seuls 7 milliards investis...», a fait remarquer un observateur de la scène politique régionale.

De Bouna à Bondoukou, en passant par Doropo, Téhini, Nassian, Sandegué, Transsua, Koun-Fao et Tanda, Alassane Ouattara est resté égal à lui-même : l’homme des promesses. Au point où ses propres partisans s’interrogent sur l’opportunité de sa visite dans le Nord-Est. Pour beaucoup de personnes, la messe de clôture du vendredi 30 novembre au stade Ali Timité de Bondoukou a été une symphonie inachevée.

Les populations attendaient du chef de l’Etat l’annonce du début des grands chantiers pour le District du Zanzan. « Pourquoi cela n’arrive qu’à nous ? Qu’est-ce que notre région a fait pour mériter ce triste sort ? », s’est interrogée sur un ton sentencieux dame Ouattara Korotoumou, cadre du Zanzan. Qui n’a pu retenir ses larmes. « Le président aurait pu économiser l’argent de la visite afin de l’affecter dans certains de nos projets. Si c’était pour distribuer des véhicules au corps préfectoral, son ministre de l’Intérieur aurait pu le faire. Dire qu’en 18 mois de pouvoir, c’est seulement 7 milliards investis sur 450 annoncés, je doute fort qu’avant la fin de son mandat, il atteigne ses objectifs pour le Zanzan », a-t-elle poursuivi.

Même déception pour Kra Kouassi Pacôme, membre de la société civile. Comme Ouattara Korotoumou, il se demande...

Voir la suite en cliquant sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.

mardi, 04 décembre 2012

Gouméré : La Première dame équipe entièrement le nouveau collège

gouméré, inauguration, collège municipal, don, première dame, visite d'état


Après avoir inauguré et équipé entièrement, le mercredi 28 novembre, le centre de santé d’Amanvi, la Première Dame, Dominique Ouattara, a remis le couvert dès le lendemain, à Gouméré. Ce, à l’occasion de l’inauguration du collège de la ville par le président Alassane Ouattara.

Elle a offert d’importants dons en vivres et en non-vivres d’une valeur de 10 millions de F CFA au nouveau collège, à l’école maternelle, et aux différentes cantines scolaires.

Des dons composés d’un ensemble d’instruments de géométrie, de cartons de craie, d’ordinateurs, d’imprimantes, de paquets de rame de papier, de livres pour la bibliothèque, d’arrosoirs, de brouettes, de râteaux, de machettes, de ballons,...

L’épouse du chef de l’Etat a aussi donné des sacs de riz de 50 kg, des bidons d’huile de 20 litres, des sachets de pate alimentaire, des cartons de tomate concentré, des sacs de sel, des carafes, des gobelets, des assiettes creuses et des cuillères aux différentes cantines scolaires de Gouméré. Dominique Ouattara n’a pas oublié les tout-petits. A l’école maternelle, elle a donné des jouets, des nattes de 2 places et des petites chaises.

Pour l’occasion, le couple présidentiel avait à ses côtés les cadres de la région.

Ange Kouman

lundi, 03 décembre 2012

Visite du président Alassane à Transua : L’esprit de pardon et de réconciliation du peuple abron

visite d'état,transua,réconciliation,peuple abron,pardon,alassane ouattara,côte d'ivoire
C’est sous Laurent Gbagbo que le département de Transua a été créé. Il a failli ne pas être visité par le président Alassane Ouattara, lors de son séjour dans le Zanzan, la semaine dernière. « Pour arracher cette visite, cela n’a pas été facile. Nous avons dû faire bloc », a affirmé Kobenan Tah Thomas, ex-député de la circonscription.

Pourtant Noumassi, village natal de feu Djeny Kobenan (1er secrétaire général du RDR, parti d’Alassane Ouattara), est seulement à 7 kilomètres de Transua. « Vous avez eu raison de recevoir le président », a confessé le ministre Kouassi Adjoumani. En sa qualité de vice-président du comité d’organisation de la visite d’Etat, monsieur Adjoumani a semblé s’être étonné de la mobilisation exceptionnelle des populations du département de Transua. En charge de la mobilisation, l’homme n’a pas mis les pieds dans la localité. Et selon des indiscrétions, il a tout essayé pour que le président ne s’y rende pas. Pourquoi ?

Prao Koffi Daniel, fils du département, croit connaître le motif. « Le Commandant Dua Kouassi Norbert, aide de camp de Laurent Gbagbo, est natif de Transua. Il est en prison à Korhogo, suite à la crise postélectorale de 2010. Ses réalisations au profit des populations de Transua ont été vandalisées par des hommes en armes. Le ministre Adjoumani craignait la réaction de nos parents abrons ».

Poursuivant, par ailleurs, que le président du Conseil général de Tanda...

Voir la suite sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.

samedi, 01 décembre 2012

BONDOUKOU : Dernière journée de la visite d’Etat dans le District du Zanzan

Le Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara, a achevé sa visite d’Etat dans le District du Zanzan, ce vendredi 30 novembre 2012, par l’étape de Bondoukou, chef-lieu de la région du Gontougo.
bondoukou,visite d'état,dernière journée,réconciliation,côte d'ivoire,investissement
Au cours du meeting qu’il a animé au stade Ali Timité, le chef de l’Etat a délivré un message de compassion, de pardon, de réconciliation, de paix, mais aussi et surtout de développement et d’espoir aux populations qui se sont mobilisées massivement pour l’occasion. Pour lui, il est important que les Ivoiriens retrouvent leur unité et réapprennent à vivre ensemble, car la paix est le préalable à tout développement.

Se prononçant sur les conditions de vie de ses concitoyens, le président de la République a souligné que le quotidien des Ivoiriens s’améliore avec la normalisation de la vie, le retour de la sécurité et de la croissance, même s’il reconnaît que beaucoup reste à faire.

Pour renforcer la lutte contre la pauvreté, le chef de l’Etat a annoncé son intention d’investir 178 milliards de F CFA dans le département de Bondoukou après un investissement déjà réalisé de 7 milliards de F CFA au titre du Programme présidentiel d’urgence (PPU).

L’interconnexion électrique avec le Ghana, la réparation de 443 pompes hydrauliques villageoises sur 543, la construction de salles de classes et la distribution de kits scolaires ainsi que la réhabilitation et la construction de centres de santé, d’infrastructures routières et d’une université, permettront, selon lui, de rattraper le retard accusé par cette région. A cet égard, un investissement de 450 milliards de F CFA est prévu pour le développement du District du Zanzan.

Tous ces grands projets, ainsi que le ...

Voir la suite sur http://lesinfosduzanzan.wordpress.com/.